Plus de 20 000 accidents de kangourous sont recensés chaque année en Australie.

Volvo teste une technologie pour éviter les accidents avec des kangourous

STOCKHOLM - Le fabricant automobile suédois Volvo Cars a annoncé jeudi tester une nouvelle technologie pour éviter les collisions avec les kangourous sur les routes australiennes, un fléau qui coûte une petite fortune aux compagnies d'assurance.
Capable d'atteindre 60 km/h, le plus gros marsupial du pays est impliqué dans le plus grand nombre de collisions d'animaux avec des véhicules.
«En Suède, nous avons fait des recherches sur des animaux plus gros et plus lents comme les élans, les rennes et les vaches [...]. Les kangourous sont plus petits et leur comportement est plus imprévisible», a expliqué un responsable du fabricant, Martin Magnusson, dans un communiqué.
Une équipe d'experts est actuellement dans la région de Canberra, la capitale administrative de l'Australie, pour étudier le comportement routier des marsupiaux dans leur milieu naturel.
Cette équipe travaille à la conception de capteurs qui repèrent le kangourou, permettant d'actionner immédiatement le système de freinage.
Selon Volvo, qui cite l'association australienne des usagers de la route, plus de 20 000 accidents de kangourous par an sont recensés en Australie pour des dégâts matériels estimés à 75 millions $ australiens, l'équivalent de 72 millions $CAN.