Christine Hollander, directrice des communications chez Ford Canada

Véhicules électriques: «Encore beaucoup d'éducation à faire»

Au cours du 33e Salon de l'auto de Québec, il a beaucoup été question de voitures électriques, surtout avec la visite de la Tesla Model S. Cependant, «il y a encore beaucoup d'éducation à faire auprès des gens», selon Christine Hollander, directrice des communications chez Ford du Canada.
«Beaucoup de gens encore sont craintifs. Parce que ce sont de nouvelles technologies. Ils ont peur de la panne sèche. L'anxiété de ne pas pouvoir se rendre à destination est toujours là», ajoute-t-elle.
Mme Hollander salue au passage l'initiative de CAA-Québec de faire des essais de véhicules hybrides rechargeables et électriques. «Je crois ce que CAA-Québec fait, ici et à Montréal, est excellent. Parce que les gens ont la chance d'essayer des véhicules et de parler pas seulement au constructeur, mais aussi à une tierce partie, pour avoir l'heure juste.»
Les visiteurs du Salon de l'auto ont eu, entre autres, l'occasion d'essayer une Focus électrique, une Fusion Energi et un C-Max Energi. Les deux derniers modèles étant des hybrides rechargeables.
La «puissance du choix»
Ford ne se limite pas aux seuls véhicules tout électriques. Le constructeur offre la «puissance du choix», pour reprendre les mots de Mme Hollander. «Notre stratégie, c'est d'offrir l'éventail le plus grand, en ce qui concerne les véhicules hybrides, hybrides rechargeables ou électriques. On offre plusieurs solutions pour le consommateur qui veut faire une différence.»
Elle ajoute que «d'ici 2020, ce sera 50 % des véhicules qui seront hybrides, l'autre portion, ce sera des hybrides rechargeables et une niche sera des véhicules purement électriques».
Entre-temps, le constructeur, qui compte 91 concessionnaires certifiés pour vendre des véhicules électriques au Canada, dont 34 au Québec, voit le fruit de ses efforts dans l'électrification de ses véhicules. «L'an dernier, on est passé du sixième au deuxième rang pour les ventes de véhicules électriques [hybrides, hybrides rechargeables et tout électriques confondus] au Canada. Une augmentation de 500 %», explique Mme Hollander.
Le modèle vert de Ford qui se vend le plus au Québec, c'est le C-Max Energi, qui représente 50 % ventes. Il est suivi par la Fusion Energi (32 %) et par la Focus électrique (18 %). Autonomie environ 160 km.
L'EcoBoost
Toutefois, Ford mise beaucoup sur ses moteurs EcoBoost pour réduire la consommation de carburant. «Vingt pour cent de moins en consommation et quinze pour cent de réduction d'émissions de CO2», précise Mme Hollander. Également, le constructeur compte sur la réduction de poids de ses véhicules, comme le F-150 2015, dévoilé à Detroit en janvier, fait en aluminium.
L'utilisation de plastiques produits à partir de résidus de végétaux compte pour beaucoup, soit «85 % des véhicules sont faits de matériaux recyclés et 95 % des véhicules sont recyclables».
62 000 visiteurs au Salon de l'Auto de Québec
Un total de 62 000 visiteurs a foulé le parquet du Centre de foires de Québec à l'occasion du 33e Salon international de l'auto de Québec ayant pris fin dimanche.
Pour une deuxième année, les curieux ont pu faire l'essai de voitures électriques. Un record de 1212 essais routiers ont ainsi été effectués sur les six jours du rendez-vous annuel. Cela n'a pas empêché les belles de rêve de voler la vedette, dont Bentley, Rolls-Royce, Ferrari, Aston Martin et Lamborghini. La Tomahawk électrique, dévoilée en grande primeur mondiale, ainsi que la Tesla S ont également attiré l'attention.
Le président du Salon, Pierre Langlois, s'est dit «très heureux» du résultat de l'événement.