Les essais de conduite hivernale au Salon de l’auto de Québec permettent de constater les possibilités du nouveau VUS hybride rechargeable Outlander PHEV de Mitsubishi.

Tester ses réflexes en hiver au Salon de l'auto de Québec

Saurez-vous comment réagir dans la neige avec votre véhicule? Si la réponse à cette question semble ambiguë, il y a toujours les essais en conduite hivernale offerts durant le 37e Salon international de Québec.

Présentés en collaboration avec le constructeur Mitsubishi, ces essais sont gratuits pour les visiteurs du Salon de l’auto. Même pour ceux qui n’ont que 16 ans et détenteurs d’un permis d’apprenti conducteur de la classe 5 valide.

«On sait que les hivers ne sont pas évidents au Québec. Le printemps s'en vient et on va avoir bientôt beaucoup de sloche, beaucoup de conditions dangereuses. On va donner quelques trucs et en même temps, on se permet d’essayer le nouveau Outlander PHEV [le VUS hybride rechargeable de Mitsubishi]», explique Carl Nadeau, instructeur de conduite, pilote professionnel et animateur télé. «Étant donné la traction intégrale du Outlander, on ne s’est pas gêné avec la neige…» En effet, il y avait au moins un couvert de neige de sept pouces — sinon plus — dans l’aire des essais de conduite.

Comment se déroulent ces essais de conduite hivernale? «Les instructeurs font toujours un tour pour démontrer le parcours. Et ensuite, les gens pourront conduire. On travaille bien sûr sur les modes de recharge. Mais, on travaille aussi sur les techniques. On s’assure d’avoir une bonne position de conduite, que les mains soient bien placées sur le volant», répond M. Nadeau.

«On travaille aussi sur la vision. Beaucoup d’accidents sont évités avec la vision. Souvent, les gens vont regarder ce qu’il leur fait peur et malheureusement ils vont diriger leur véhicule vers l’obstacle», ajoute-t-il. «Mais, là,nous, ce qu’on veut, c’est qu’ils regardent dans la direction où est-ce que le véhicule doit aller. Et là, miraculeusement, le corps trouve des solutions et on peut diriger la voiture.»

Le couvert de neige rendait difficile le roulement dans celle-ci, mais l’Outlander hybride se tirait très bien d’affaire malgré tout. En plus du moteur électrique avant couplé au moteur à essence, les roues arrière bénéficient d’un autre moteur électrique qui offre une assistance aux moteurs avant.

Les essais durent environ une quinzaine de minutes. Les visiteurs intéressés à y participer doivent s’inscrire au kiosque du constructeur Mitsubishi, situé dans le Centre de foires d’ExpoCité. Ces essais fonctionnent sous la formule premiers arrivés, premiers servis.

D’autres essais

En plus de ces essais de conduite hivernale, le Salon de l’auto présente aussi deux autres possibilités.

D’abord, en collaboration avec CAA-Québec, neuf modèles de voitures électriques pourront être essayés par les visiteurs durant toute la durée du Salon. Ces essais sont aussi gratuits et il suffit d’avoir 21 ans et un permis de conduite valide pour faire un tel essai. L’inscription à ces essais se font à l’extrémité nord du Centre de foires (à côté du kiosque de Mitsubishi).

Les voitures de luxe sont plus votre tasse de thé? Les essais Roulez passion sont de retour cette année pour les conducteurs âgés de 25 ans et plus.

Là aussi, ces essais sont gratuits pour les visiteurs du Salon de l’auto et fonctionnent sous la formule de premiers arrivés, premiers servis. L’inscription pour les essais Roulez passion se fait au pavillon Silverwax (Pavillon de la jeunesse).

Consultez le site du Salon de l’auto (goo.gl/JrgQom) pour la liste des véhicules disponibles et les modalités.