Le groupe du flamboyant Elon Musk s’est même voulu optimiste en laissant entendre que l’objectif initial de 10 000 unités par mois n’était pas hors de portée à moyen terme.

Tesla maintient ses objectifs de production du Model 3

Tesla a maintenu mercredi ses objectifs de production du Model 3, la voiture électrique devant le transformer en constructeur de véhicules en série, affirmant avoir fait des progrès pour résoudre ses problèmes de fabrication.

Si le constructeur de véhicules électriques a essuyé la plus grosse perte trimestrielle de son histoire au quatrième trimestre, il a toutefois brûlé beaucoup moins d’argent que ne redoutaient les milieux financiers.

Après avoir repoussé plusieurs fois ses objectifs de production au point de frustrer même ses plus ardents défenseurs, Tesla s’est voulu rassurant.

Il va bel et bien produire 5000 exemplaires du Model 3 par semaine à la fin du deuxième trimestre et 2500 par semaine lors du trimestre en cours.

Le groupe du flamboyant Elon Musk s’est même voulu optimiste en laissant entendre que l’objectif initial de 10 000 unités par mois n’était pas hors de portée à moyen terme.

«Nous avons l’intention d’ajouter suffisamment de capacités pour atteindre le taux de 10 000 unités par semaine de Model 3 (produits) une fois que nous aurons franchi le seuil des 5000 par semaine», avance Tesla.

Le Model 3 est une berline de milieu de gamme, vendue 35 000 dollars et dont le carnet de commandes est plein. Il est censé transformer Tesla en constructeur de masse avec un objectif de 500 000 voitures fabriquées en tout cette année, contre un peu plus de 100 000 l’an dernier.

Outre la production du Model 3, les marchés financiers ont semblé apprécier le fait que Tesla a brûlé moins d’argent que redouté au moment où le constructeur fourmille de projets dont le lancement prochainement d’un camion semi-remorque électrique et son réseau de stations de rechargement.

Côté résultats, Tesla a essuyé une perte nette trimestrielle de 675,4 millions de dollars, un record. Mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels elle ne ressort qu’à 3,04 dollars contre 3,12 dollars attendus en moyenne par les marchés.

Le chiffre d’affaires trimestriel a progressé de 44% à 3,3 milliards de dollars en raison d’un bond de 35% de ses livraisons de véhicules.