Charles Drouin, chef de la direction, et Pierre Langlois, président de la Corporation Mobilis, maître d'oeuvre du 33e Salon de l'auto de Québec qui se tiendra au Centre de foires d'ExpoCité du 4 au 9 mars.

Salon de l'auto: grosse année pour la corporation Mobilis

Changement de nom et d'image, modification dans les règlements au sujet des heures d'ouverture, les derniers mois auront été marquants pour la Corporation des concessionnaires automobiles de la régionale de Québec (CCARQ). Depuis octobre dernier, la CCARQ est devenue la Corporation Mobilis.
<p>Dans la zone de course, une Ferrari 458 Italia (photo) et une Lamborghini Gallardo LP560-4 seront exposées. Ces deux voitures exotiques seront ouvertes en tout temps pour que les visiteurs puissent y prendre place, le temps d'une photo...  </p>
Celle-ci, maître d'oeuvre du 33e Salon de l'auto de Québec, entend augmenter sa présence dans les médias, afin de se faire mieux connaître auprès de la population et aussi réaffirmer son rôle dans la formation et le placement de la main-d'oeuvre dans les métiers de l'automobile.
«Le volet de la main-d'oeuvre est une préoccupation importante pour la Corporation», affirme Charles Drouin, chef de la direction de la Corporation Mobilis. «Pour cette raison, nous offrons des formations à nos membres et faisons la promotion des métiers de l'automobile, en collaboration avec les centres de formation professionnelle de la région.»
Pour mener à bien ce rôle, la Corporation a cru bon de changer son nom et son image. Évidemment, le site Web (www.corporationmobilis.com) est également passé dans la moulinette. «Nous avons aussi conçu un autocollant que nos membres arborent à leur entrée», ajoute M. Drouin. «Nos concessionnaires membres sont régis par un code d'éthique, ce qui assure aux clients qu'ils auront droit à un service de qualité.»
Ressources humaines
«Et on n'a pas fini», renchérit-il. Le volet des ressources humaines prendra encore plus de place au sein de la Corporation. Elle réaffirmera son rôle d'entremetteur entre les concessionnaires et les candidats pour des postes de professionnels dans le monde de l'automobile dans la région.
«Il faut bâtir la relation entre les concessionnaires et la Corporation», explique M. Drouin. «Nous agissons de plus en plus en tant que référenceur. Nous recevons des CV et nous acheminons les candidatures auprès des concessions qui ont des besoins en main.»
Apport économique du Salon de l'auto
En plus des 6000 emplois et des 5 milliards $ de ventes que génère l'industrie automobile dans la capitale, le bébé de la Corporation Mobilis, le Salon de l'auto de Québec, a un impact économique non négligeable.
«Bon an mal an, 300 voitures y sont exposées dont la valeur dépasse 13 millions $. Le montage du Salon nécessite 500 personnes et plus de 2000 personnes y travailleront durant les six jours», explique Charles Drouin. «L'argent investi dans les infrastructures d'exposition des constructeurs s'élève à 3 millions $.»
Il ajoute que plus de 800 nuitées en moyenne dans les hôtels de la région sont nécessaires seulement pour les gens qui travaillent au Salon de l'auto. L'an dernier, le Salon a attiré 62 000 visiteurs. Quand on lui demande quel objectif s'est fixé la Corporation pour 2014, M. Drouin n'hésite pas :  «d'attirer le maximum de personnes possible».
L'activité de la relâche
«On veut positionner le Salon comme étant l'activité de la semaine de relâche à Québec, dit-il. On l'a souvent mentionné, mais jamais réclamé comme tel. Aussi, le Salon, c'est une activité familiale, qui s'adresse aux pères, aux enfants, mais aussi aux mères... Car c'est connu que dans le processus d'achat d'un véhicule fait par un couple, la femme a beaucoup de pouvoir dans la décision finale.»
Évidemment, M. Drouin ne cache pas sa fierté d'avoir réussi à inviter Tesla Motors au Salon. «On est fier de ça. L'été dernier, quand je disais à Denis [Dessureault, vice-président exécutif de la Corporation des concessionnaires d'automobiles de Montréal] que j'avais l'intention d'inviter Tesla, il m'avait répondu : "Tu ne réussiras jamais..."», relate-t-il, en ajoutant qu'il y en aura aussi deux en essai dans la zone d'essais de véhicules électriques de CAA-Québec.
Clin d'oeil aux présidents
La Corporation fait cette année un clin d'oeil à ses présidents. «On a remis à tous les ex-présidents, toujours vivants, une clé qui donne accès au Salon de l'auto à vie», explique M. Drouin. «On a fait ça lors de la soirée gala du 10 octobre 2013, soulignant nos 90 ans. Mais on prolonge ça durant le Salon en ouvrant un salon VIP pour les présidents au deuxième étage du Centre de foires.»
Le président du Salon de l'auto 2014 et de la Corporation Mobilis est Pierre Langlois, pdg de Langlois Volkswagen, à L'Ange-Gardien.