Le seul point de vente de Tesla au Québec est situé à Montréal, dans le quartier de la Côte-des-Neiges.

La Tesla Model 3 fait courir les foules

Plus de 200 personnes ont fait la file sous la pluie, jeudi, devant les locaux d'un concessionnaire automobile du nord-ouest de Montréal, afin de réserver leur exemplaire du prochain véhicule électrique Tesla.
La berline Model 3 du constructeur automobile californien promet de démocratiser les véhicules électriques.
Des gens des différentes régions du Québec se sont rendus dans la métropole pour déposer 1000 $ pour pouvoir être parmi les premiers à conduire le prochain modèle de Tesla.
La première personne en ligne est arrivée mardi soir, avec sa tente, devant le seul point de vente de Tesla au Québec, dans le quartier de la Côte-des-Neiges. Elle a donc passé deux nuits à patienter sans même avoir encore vu l'automobile qu'elle compte acheter. 
<p>La Model 3 de Tesla, présentée jeudi soir en Californie</p>
Le constructeur américain a dévoilé jeudi soir sa très attendue berline compacte, deux fois moins chère que ses véhicules précédents, pour laquelle il a annoncé avoir déjà enregistré plus de 115 000 commandes.
La Model 3 doit être commercialisée à la fin de l'année prochaine, avec un prix de base annoncé de 35 000 $ - soit deux fois moins que les deux modèles vendus actuellement par Tesla, la berline Model S et le crossover Model X, qui démarrent à 70 000 $.
Le pdg Elon Musk a présenté cette nouvelle voiture comme «l'étape finale du plan» qu'il s'était fixé pour l'entreprise, à savoir «une voiture pour le marché de masse, abordable».
Comme la sortie de l'iPhone
Tesla joue gros avec le lancement de la Model 3, censé lui ouvrir le marché grand public et lui permettre de prouver qu'il est capable de produire en grande quantité.
Le véhicule devrait représenter le plus gros des 500 000 véhicules par an que Tesla s'est fixé comme objectif de produire en 2020 (contre encore seulement 50 000 l'an dernier).
Plusieurs analystes ont même estimé que la sortie de la Model 3 pourrait s'avérer un moment aussi important dans l'histoire de Tesla que celui de l'iPhone a pu être pour la groupe informatique Apple.
Comme pour les jours de sortie de nouveaux appareils dans les Apple Stores, des files se sont formées jeudi devant des boutiques Tesla, où il était possible de réserver la voiture plusieurs heures avant sa présentation officielle et l'ouverture des commandes en ligne.
Selon Jessica Caldwell, analyste du cabinet spécialisé Edmunds.com, «cela doit être une première pour l'industrie automobile: des files de gens attendant de pouvoir commander une voiture qui ne sera pas disponible avant plus d'un an».
«S'il y a jamais eu une preuve que Tesla est prêt à franchir le pas vers les acheteurs de voiture grand public, c'est ceci», a-t-elle ajouté.