À Washington, à New York puis à Philadelphie, le pape François s'est déplacé, du 22 au 27 septembre, en Fiat 500L (deux exemplaires utilisés dans chaque ville), un véhicule beaucoup plus petit que ceux habituellement utilisés par dirigeants et dignitaires lors de visites officielles.

La Fiat 500L du pape mise aux enchères

L'une des Fiat 500L utilisées par le pape François lors de son déplacement aux États-Unis en septembre sera mise aux enchères le 29 janvier à Philadelphie, a annoncé mercredi l'archidiocèse de la ville dans un communiqué.
Le produit de la vente sera reversé à des oeuvres de l'archidiocèse, notamment à Catholic Charities, un programme d'aide aux plus démunis, a-t-on su de même source.
La seconde Fiat 500L dans laquelle a circulé le souverain pontife lors de son passage à Philadelphie sera exposée lors du Salon automobile de la ville, du 30 janvier au 7 février.
Elle pourrait également être mise aux enchères le 29 janvier, a indiqué l'archidiocèse, sans plus de précision.
Les deux véhicules ont été offerts à l'archidiocèse par Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Les numéros d'immatriculation avaient été fournis par les services secrets américains.
Interrogé par l'AFP, Max Spann, président de la maison d'enchère éponyme qui supervisera la vente, n'a pas donné d'estimation pour le véhicule, tout en indiquant que sa valeur dans le commerce était de 30 000 $ environ.
«Dans la mesure où elle a été utilisée par le pape, il y a une dimension immatérielle. C'est donc difficile de faire une prédiction», a expliqué Max Spann.
«Je pense qu'il va y avoir un intérêt énorme» pour cette vente, a-t-il néanmoins annoncé, précisant qu'il avait déjà reçu quelques demandes.
Plus petit qu'à l'habitude
À Washington, à New York puis à Philadelphie, le pape François s'est déplacé, du 22 au 27 septembre, en Fiat 500L (deux exemplaires utilisés dans chaque ville), un véhicule beaucoup plus petit que ceux habituellement utilisés par dirigeants et dignitaires lors de visites officielles.
Ce choix, qui n'était pas directement celui du pape quant au modèle, faisait écho au message du chef religieux en faveur de la simplicité et de la préservation de l'environnement.
Lors des défilés, le souverain pontife avait abandonné sa petite Fiat noire pour une papamobile, lui permettant de se tenir debout dans le véhicule.