GM et Honda développeront un véhicule autonome

SAN FRANCISCO — General Motors et Honda feront équipe pour développer les véhicules autonomes, au moment où les grands constructeurs automobiles et les géants de la technologie se lancent dans la course au développement de la prochaine génération de transport personnel.

La société japonaise Honda investira 2,75 milliards $ US dans la division du véhicule autonome de General Motors, GM Cruise.

Les deux constructeurs automobiles travaillent déjà en partenariat sur les véhicules à pile à combustible et ont annoncé en juin qu’ils développaient des batteries pour véhicules électriques, principalement destinées au marché nord-américain.

L’objectif, ont déclaré mercredi les entreprises, est de développer un véhicule autonome pouvant être produit à grande échelle en vue d’un déploiement mondial. Les sociétés exploreront également les opportunités mondiales de déploiement commercial du réseau Cruise.

L’analyste Michelle Krebs, du site Autotrader, estime qu’un partenariat est essentiel pour le développement d’une technologie de pointe, car cela nécessite d’énormes investissements qui ne promettent guère de retombées rapides.

Honda fera un investissement immédiat de 750 millions $ US et dépensera 2 milliards $ US sur 12 ans.

«Honda a choisi de collaborer avec Cruise et General Motors en raison de leur leadership dans la technologie des véhicules autonomes et électriques et de notre vision commune d’un monde sans émissions ni collision», a expliqué Seiji Kuraishi, le vice-président exécutif de Honda.

En mai, la société d’investissement japonaise SoftBank a annoncé son intention de prendre une participation de 20 pour cent dans Cruise pour 2,25 milliards $. GM avait annoncé qu’il souhaitait utiliser ces fonds pour déployer un service de robotaxi dans au moins une grande ville à partir de l’année prochaine. SoftBank détient également des participations importantes dans Uber ainsi que dans les sociétés indienne Ola Ride Service et Didi Chuxing, la première société chinoise spécialisée dans la vente de matériel roulant.

On perçoit largement GM comme occupant la deuxième place dans la course de véhicules autonomes, derrière le Waymo de Google. En mai, Waymo avait annoncé qu’il achèterait jusqu’à 62 000 minifourgonnettes supplémentaires à Fiat Chrysler afin de développer son service d’autotaxi.

Waymo et Fiat Chrysler ont également annoncé qu’ils discutaient de l’utilisation de la technologie Waymo dans les véhicules autonomes de Fiat-Chrysler qui seront vendus au public.