Des médias allemands affirment avoir obtenu des documents d'enquête sur Daimler faisant état de manipulations de moteurs diesel permettant de réduire la pollution durant les tests d'émissions officiels.

Daimler rappelle 840 000 véhicules aux États-Unis

Le constructeur allemand Daimler, maison-mère de Mercedes-Benz, a annoncé mardi le rappel de quelque 840 000 véhicules aux États-Unis qui pourraient être équipés de coussins gonflables défectueux de l'équipementier japonais Takata, au coeur d'un vaste scandale.
Le groupe va rappeler au garage 705 000 voitures Mercedes-Benz et 136 000 camionnettes Daimler après avoir été informé par l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) de «possibles défauts» affectant ses coussins gonflables, selon un communiqué qui chiffre à 340 millions d'euros (533 millions $) le coût de l'opération.
Jusqu'à 24 millions de véhicules doivent au total être rappelés aux États-Unis en raison du risque posé par certains coussins gonflables Takata dont les gonfleurs explosent même en cas de collision mineure, projetant des fragments sur le conducteur ou le passager.
Dix décès, dont neuf aux États-Unis, ont pour l'heure été imputés à cette grave avarie technique dont les autorités américaines n'ont pas encore identifié la cause principale. Début novembre, Takata a écopé d'une amende civile sans précédent de 200 millions $US (278 millions $) aux États-Unis.