La Mercedes AMG Project One, une «hypervoiture» dotée d'un moteur de Formule 1 et de quatre moteurs électriques, qui développe 1000 chevaux et qui peut atteindre 350 km/h. Le constructeur assure avoir déjà vendu les 275 unités de la série à produire, au prix de 2,3 millions d'euros (3,3 millions $) hors taxes.

Cinq tendances au Salon de Francfort

Au salon international de l'automobile à Francfort (IAA), les constructeurs ne reculent devant rien pour séduire les visiteurs avec des voitures plus vertes, plus intelligentes et plus rapides que jamais.
Voici les principales curiosités et tendances nouvelles qui se dégagent.
Supervoitures
Si vous avez toujours voulu vous sentir dans la peau du pilote de F1 Lewis Hamilton, le «Project One» de la griffe AMG, chez Daimler, est fait pour vous.
Cette «hypervoiture» dotée d'un moteur de Formule 1 et de quatre moteurs électriques, développe 1000 chevaux et peut atteindre 350 km/h. Le constructeur assure avoir déjà vendu les 275 unités de la série à produire, au prix de 2,3 millions d'euros (3,3 millions $) hors taxes.
«On dirait un requin», se moque un visiteur parmi ceux en nombre massés autour du bolide.
Moritz, 10 ans, est plus élogieux : «on peut dire que Mercedes a fait un grand effort», dit-il, «mais j'aurais aimé des ailerons plus grands.»
Pour ne pas être en reste, Bugatti a présenté son modèle Chiron vendu aussi en série limitée au prix de 2,4 millions d'euros (3,5 millions $) et affichant une accélération de 0 à 400 km/h en 42 secondes.
Vue du ciel
Ce ne sont pas encore les voitures volantes, mais à croire un essaim de jeunes pousses dédiées au sujet, il se pourrait bien que le futur de nos trajets quotidiens nous offre une vue aérienne.
Daimler présente dans sa halle un «taxi aérien» avec sa cabine portée par 18 hélices, un projet lancé avec Volocopter.
La jeune pousse néerlandaise PAL-V montre quant à elle un croisement entre un gyrocoptère et une voiture, capable de vous emmener au travail dans les airs. Cela si vous possédez 500 000 euros (727 000 $) et un permis de pilote.
Soccer moms
Les VUS écrasent l'IAA de leur présence. Deux tiers des lancements de modèles sont à ranger dans cette catégorie des 4 X 4 urbains, en s'adressant à tous les goûts et portefeuilles, entre le T-Roc au look sportif de Volkswagen jusqu'au modèle à bas prix Dacia Duster.
Les Chinois montrent aussi les dents avec Chery et, côté premium, Wey, qui exposent chacun des 4 X 4 compacts.
Amatrices de VUS, les soccer moms, pour désigner ces mères de famille débordées, vont apprécier la pluralité des modèles exposés. Ce qui n'est pas du goût du consultant Inovev, qui critique la «surreprésentation» du genre.
Promesses
Pressés de tourner la page du «dieselgate», le scandale des moteurs diesel truqués, les constructeurs affichent des modèles électriques capables de rouler sans intervention du conducteur.
Le hic : ces voitures futuristes sont encore loin du stade de la commercialisation. Les deux constructeurs les plus en vue dans la mobilité électrique, Tesla et Nissan, ont boudé le salon.
«Un concept qui ne roulera jamais, j'en veux pas», dit Dennis Petermann, du quotidien populaire Bild.
Vintage
Les nostalgiques du ronronnement gras émis par un moteur classique à essence trouveront goût à l'exposition «les années 70 sauvages» pour Wild 70s, où ils sauront reconnaître le Ford Gran Torino rouge et blanc rendu célèbre par la série policière Starsky & Hutch.
Autre curiosité, la Porsche 911 Targa avec sa décoration reprenant un arc en ciel, dans un état comme neuf. «Cette voiture n'a jamais reçu une goutte de pluie», assure Josef Lonsky, membre du club automobile allemand AVD.
Les amoureux du célèbre minibus de Volkswagen pourraient également craquer pour sa réédition en mode électrique et rebaptisée Bulli. Avec ses planches de surf harnachées sur son toit et un drôle de gnome flottant au-dessus du tableau de bord, la camionnette jaune citron et gris bleu pourrait être visible près des plages à partir de 2020.