Racée et sportive, la Cadillac ATS colle à la route et se manie de façon très précise. Les accélérations ne se font pas attendre, car le moteur turbocompressé répond très bien.

Cadillac ATS: quand le son ne fait pas l'auto

Une Cadillac avec un son de quatre-cylindres, ça peut paraître incongru. Pourtant, c'est ce que l'on a entendu et ressenti avec la Cadillac ATS, que l'on a essayée il y a quelques mois.
Sous le capot de la version Performance à traction intégrale s'anime un moteur quatre cylindres Ecotec de 2,0 litres turbocompressé à injection directe délivrant une puissance de 272 chevaux et 260 lb-pi de couple. Bien que ça ne rentre pas tout de suite dans la tête, le résultat est tout de même probant.
Évidemment, si vous êtes un mordu de performance et de son, la version possédant le V6 de 3,6 l à injection directe de 321 ch et 274 lb-pi vous conviendra probablement. L'ATS est aussi livrable dans sa version de base avec un autre quatre-cylindres, soit l'Ecotec de 2,5 l à injection directe de 202 ch et 190 lb-pi.
Cadillac promet une consommation en ville de 9,9 litres aux 100 kilomètres et de 6,3 l/100 km sur la route. Sauf qu'il faut l'abreuver à l'essence super sans plomb, quoique le constructeur ne l'oblige pas.
Précise sur la route
Racée et sportive, l'ATS colle à la route et se manie de façon très précise. Les accélérations ne se font pas attendre, car le moteur turbocompressé répond très bien. Il y a certes des turbos plus puissants. Mais son poids relativement bas fait de l'ATS une voiture bien équilibrée. Le ratio poids-puissance s'élève à seulement 5,63 kg/ch.
La plateforme Alpha de General Motors, sur laquelle l'ATS est basée, répartit le poids du véhicule dans une proportion de 50/50. Cette plateforme, conçue par les ingénieurs de GM pour une propulsion ou une traction intégrale, équipe maintenant la Cadillac CTS de troisième génération, ainsi que la Chevrolet Camaro de sixième génération, qui devrait être lancée pour l'année-modèle 2016.
Oubliez la Cadillac de Pépère
On est loin de la Cadillac de Pépère des années 70 ou 80, avec la direction et la suspension en guimauve... Cela ne signifie pas que l'ATS a un comportement sportif et sec à outrance. À l'intérieur, les occupants prennent place confortablement sans être secoués.
La Cadillac ATS n'a pas à rougir devant la compétition provenant des constructeurs allemands ou japonais. Elle peut très bien se mesurer sans complexe contre la Mercedes-Benz de Classe C, l'Acura TSX ou la Lexus IS.
Une autre particularité qui éloigne l'ATS de la Cadillac de Pépère, c'est bien le système Cadillac CUE, pour Cadillac User Experience.
Composé d'un écran central de huit pouces, ce système ressemble à un iPad Mini d'Apple, dont on se sert pour choisir sa musique ou pour faire défiler la carte du système GPS. Un dispositif de reconnaissance vocale fait aussi partie de Cadillac CUE, qui contrôle une chaîne stéréo ambiophonique Bose à 10 haut-parleurs.
********************
Ce qu'il faut retenir
Fourchette de prix : de 37 000 $ à 53 705 $ (plus options)
Prix du modèle essayé (Performance à traction intégrale) : 57 380 $
Frais de transport et de préparation : 1800 $
Garantie de base : 48 mois ou 80 000 km
Moteur : L4 turbocompressé Ecotec de 2,0 l à injection directe
Autres moteurs offerts : L4 Ecotec de 2,5 l à injection directe de 202 ch et 190 lb-pi; V6 de 3,6 l à injection directe de 321 ch et 274 lb-pi
Puissance : 272 ch (202 kW) à 5500 tr/min
Couple : 260 lb-pi (352 N.m) entre 1700 et 5500 tr/min
Poids : 1530 kg
Rapport poids-puissance : 5,63 kg/ch
Mode : propulsion (intégrale sur modèle essayé)
Transmission de série : semi-automatique à six rapports
Transmission optionnelle : manuelle à six rapports
Direction : crémaillère
Diamètre de braquage : 10,97 m
Freins (av.-arr.) : disque-disque
Pneus (av.-arr.) : P225/45ZR18
Capacité du réservoir : 60,5 litres
Carburant recommandé : super
Consommation (en l/100 km, ville; route), selon Cadillac : 9,9; 6,3
Pour en savoir plus : www.cadillac.ca