Mario Rizzo, cofondateur de Artisan Studios, se réjouit de l’obtention d’un contrat qui fera grossir la compagnie.

Artisan Studios: le projet «Zodiac»

Artisan Studios prend du galon dans la capitale. Un nouveau projet portant le nom de code «Zodiac» a récemment forcé la compagnie à déménager ses pénates pour pouvoir accueillir au cours des prochains mois jusqu’à 40 nouveaux cerveaux.

C’est quelques semaines avant Noël que la nouvelle est tombée. Le téléphone sonne. Un nouveau contrat pour un jeu de propriété intellectuelle originale se confirme. Il se fera en collaboration avec certains des développeurs de jeux les plus célèbres du Japon, parmi lesquels des membres de l’équipe de Final Fantasy. Difficile de dire non. 

«Le jeu a été signé avec un éditeur français bien connu et il y aura une annonce officielle du titre en 2019. [...] On parle d’un jeu de rôle japonais», indique Mario Rizzo, cofondateur du studio avec Julien Bourgeois et ancien cadre chez Ubisoft. 

Impossible toutefois d’en savoir plus pour le moment. 

À quelques jours d’intervalle avec la signature de ce contrat, Artisan Studios a également vu un projet sur lequel ses troupes ont collaboré durant 18 mois être lancé au Japon.

Le 20 décembre, le jeu Super Neptunia RPG, propriété de l’éditeur Idea Factory, est sorti sur la console PlayStation 4. Il sera disponible en Amérique du Nord, en Europe et dans le reste de l’Asie ce printemps sur PlayStation 4 et Nintendo Switch. 

Il s’agit de la quinzième version de la série mythique Neptunia, la première dans un univers en 2D.

Rappelons que les titres de cette série ont été vendus à plusieurs millions d’exemplaires. 

Pour la première fois, le jeu sera aussi disponible en français. Il a été traduit par Artisan Studios. 

Croissance

Aujourd’hui, l’entreprise de Québec, qui a comme partenaires d’affaires des géants comme Nintendo et Sony, compte une quinzaine de travailleurs. La direction estime qu’ils seront une cinquantaine d’ici la fin de l’année. Le projet «Zodiac» devrait leur assurer du boulot pour «deux à trois ans».

Pour dénicher de nouveaux talents, M. Rizzo, originaire de la Californie, prévoit s’envoler vers le Brésil au mois d’avril dans le cadre d’une mission de recrutement avec Québec International.

«Je vais essayer de trouver des gens qui souhaitent déménager ici pour le travail. Au mois de mars, je vais également aller au Japon pour discuter avec notre partenaire d’affaires», note le président. 

Au début janvier, Artisan Studios est passée d’un local de 2000 pieds carrés à 10 000 pieds carrés afin d’avoir l’espace nécessaire pour répondre à sa croissance. L’entreprise fondée en France en 2016 et déménagée au Québec la même année occupe aujourd’hui les anciens locaux de Gestev dans l’édifice Beenox, dans Saint-Roch. 

Lors de son arrivée dans la capitale, le studio avait profité d’un soutien financier sous forme de prêt de la Ville de Québec de 205 000 $.