Le CinéPopUp s'est amorcé cette semaine à la bibliothèque Monique-Corriveau.

Année record dans les bibliothèques de Québec

Les Bibliothèques de Québec ont le vent dans les voiles alors que l'année 2014 a été une année record avec plus de quatre millions de prêts de documents.
Il s'agit d'une hausse de 5 % par rapport à 2013. Du lot, les livres jeunesse ont la cote avec un bond de 15 % des prêts.
Le livre numérique se porte bien aussi avec 100000 de prêts de livres numériques et 25000 consultations de ressources en ligne. L'achalandage a pour sa part bondi de 3 %, passant à 2,8 millions d'entrées en 2014, ce qui fait de la Bibliothèque de Québec l'institution culturelle la plus fréquentée dans la capitale.
Pour la conseillère responsable des bibliothèques, Julie Lemieux, ces chiffres prouvent que les gens de Québec sont attachés à leurs institutions et que la vision des bibliothèques qu'elle a présentée en 2013 porte ses fruits.
Ce plan vise notamment à parler davantage des services offerts, à rajeunir les succursales et à acquérir 30000 titres numériques francophones de plus d'ici 2020.
L'année 2014 a aussi été marquée par le succès de la nouvelle bibliothèque Monique-Corriveau de la route de l'Église, inaugurée en novembre 2013.
«Monique-Corriveau connaît un gros, gros succès, mais on a aussi réaménagé d'autres plus petites bibliothèques. Les gens apprécient beaucoup», a commenté Mme Lemieux. Elle donne l'exemple de la bibliothèque Saint-Charles dont l'aménagement intérieur a été rafraîchi.
«Quand je vois que les bibliothèques sont le produit culturel le plus consommé, ce n'est pas rien. Pour moi, ça montre qu'elles sont un service essentiel et de proximité», s'est réjouie l'élue.
L'ouverture à l'automne de la Maison de la littérature contribue aussi à mettre le réseau des bibliothèques en lumière, estime Mme Lemieux.
Gabrielle-Roy est «due»
La prochaine étape majeure dans le réseau des bibliothèques sera la rénovation de la bibliothèque Gabrielle-Roy pour laquelle la Ville de Québec a réservé 56 millions$ depuis quelques années déjà. Le rafraîchissement est dû, estime Julie Lemieux, qui mentionne que cette succursale de Saint-Roch a déjà été plus fréquentée.
«Gabrielle-Roy nous tire un peu vers le bas, car présentement elle est un peu en diminution par rapport à la fréquentation.»
La bibliothèque Étienne-Parent, dans Beauport, sera aussi parmi les prochains établissements rénovés avec un investissement prévu de 8millions $.