Certains observateurs croient que les remarques de Robert Lighthizer pourraient relever davantage de la tactique et ne viseraient qu’à faire pression sur le Canada.

ALENA: les États-Unis mécontents d’une idée canadienne

Le représentant américain du Commerce aurait exprimé mercredi une certaine frustration à l’endroit du Canada au sujet des négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Selon un élu américain qui a rencontré le représentant Robert Lighthizer, ce dernier aurait même évoqué la possibilité de terminer d’abord les négociations avec le Mexique sur l’ALENA, pour ensuite tenir des discussions distinctes avec le Canada plus tard.

Ce membre du Congrès, le démocrate Ron Kind, participait mercredi, en compagnie d’autres élus, à une rare rencontre avec M. Lighthizer.

Les autres membres du Congrès américain qui participaient à la rencontre n’ont pas confirmé ou infirmé les commentaires du représentant au Commerce. M. Lighthizer a lui-même refusé de se prononcer à ce sujet après la rencontre.

Certains observateurs croient que les remarques de M. Lighthizer pourraient relever davantage de la tactique et ne viseraient qu’à faire pression sur le Canada. Certains démocrates ont souligné qu’il était étrange de laisser entendre que les négociations se déroulaient rondement avec le Mexique alors que les questions clés entourant les coûts de la main-d’oeuvre et les emplois en externalisation ne sont toujours pas résolues.