L'usine d'Alcoa à Baie-Comeau

Alcoa à Baie-Comeau: l'entente ratifiée «sans réjouissances»

Malgré une forte proportion de 82 % en faveur de l'entente, c'est sans enthousiasme que les employés d'Alcoa à Baie-Comeau ont ratifié l'entente de principe intervenue entre l'aluminerie et leur syndicat.
Cette réouverture de la convention collective était rendue nécessaire à la suite de la décision de l'entreprise de reporter à 2016 le projet de modernisation de l'aluminerie et de fermer dès la fin de l'été deux séries de cuves, abolissant ainsi 400 postes.
La principale question à négocier était celle des retraites, car on ne prévoit aucune mise à pied. Selon les premiers commentaires, les offres de la compagnie en ce sens sont «correctes», ce qui devrait inciter des travailleurs au début de la cinquantaine à s'en prévaloir.
Le Syndicat national des employés de l'aluminium de Baie-Comeau estime aussi avoir atteint son second objectif, celui de limiter l'utilisation de la sous-traitance, mais ses dirigeants n'ont quand même pas l'esprit à la fête car le syndicat perdra le quart de ses effectifs d'ici août 2015.