La date butoir pour l'expiration des points a été levée jeudi.

Air Miles refuse de rembourser ceux qui craignaient perdre leurs points

Air Miles Canada a indiqué qu'il ne remboursera pas les utilisateurs qui se sont empressés de dépenser leurs points accumulés à l'approche de la date d'expiration de ceux-ci, à la fin de l'année, une date butoir qui a finalement été levée.
L'entreprise qui gère le programme de points de fidélité Air Miles, LoyaltyOne, a annoncé jeudi qu'elle annulait la mesure prévue qui aurait fait perdre aux consommateurs les points qu'ils avaient reçus, il y a plus de cinq ans.
Si plusieurs se sont réjouis de la nouvelle, d'autres ont été frustrés par cette volte-face. 
Air Miles Canada a répondu à deux clients, par l'intermédiaire de son compte Twitter, que les consommateurs qui avaient dépensé leurs points pour éviter qu'ils ne perdent toute valeur ne seront pas remboursés.
Les micromessages envoyés par l'entreprise spécifient que celle-ci n'acceptera pas les retours, les annulations et les échanges attribuables à la levée de la politique d'expiration.
Le programme de remise de points Air Miles a été lancé en 1992 et a attiré plus de 11 millions d'abonnés.