Les propriétaires d'APN, les frères Yves et Jean Proteau

Aide financière de 14 millions $ à APN

Les marchés étrangers n'effraient pas APN, un atelier d'usinage de pièces métalliques de haute précision de Québec pour les secteurs de la défense, de l'aéronautique et de l'optique. Il exporte déjà 80 % de sa production.
Les copropriétaires de l'entreprise, Yves et Jean Proteau, ne se satisfont de cette performance. 
Ils franchissent un pas de plus en faisant l'acquisition d'une entreprise de Thetford Mines, Analytical Flow Products (AFP), spécialisée dans la conception et la fabrication de valves complexes destinées au secteur de la chromatographie, une technique de séparation des substances chimiques. 
Une acquisition hautement stratégique pour APN puisque AFP brasse d'importantes affaires en Chine.
Pour mettre le grappin sur l'entreprise de Thetford Mines, l'atelier d'usinage qui a pignon sur rue dans le Parc technologique du Québec métropolitain a pu compter sur les dollars d'Investissement Québec. En effet, le bras investisseur du gouvernement du Québec accorde un prêt de 4 millions $ à APN. De plus, Investissement Québec investit 6 millions $ dans le capital-action de la compagnie fondée en 1970 par Jean Proteau, le père d'Yves et de Jean et qui fait travailler 125 personnes.
Non seulement APN est en mode acquisition, mais l'entreprise poursuit ses investissements pour améliorer ses façons de faire. Une affaire de 8,6 millions $.
Il s'agit d'un projet d'implantation de procédés industriels de génération 4.0 qui vise notamment l'ajout d'une «couche d'intelligence artificielle» pour automatiser certaines décisions de production et l'achat de robots collaboratifs.
APN reçoit l'aide du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (prêt de 2,1 millions $) et d'Investissement Québec (prêt de 1,8 million $) pour mener son projet à bon port.