Le ministre des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel.

Aide fédérale de 4 millions $ pour Orbite

Le gouvernement du Canada accorde un prêt de 4 millions $ à Orbite Aluminae qui servira à financer l'achat d'un calcinateur. Celui-ci constitue un équipement essentiel aux opérations commerciales de son usine de Cap-Chat, en Haute-Gaspésie.
Cette annonce faite jeudi par le ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, permettra de consolider 50 emplois et d'en créer 35 autres à l'usine de production d'alumine de haute pureté.
Selon le chef de l'exploitation de la minière, Glenn Kelly, la mise en marche de cette usine générera des investissements totaux de 28,5 millions $, pour un objectif de production de trois tonnes d'alumine de haute pureté par jour. Un financement attendu du gouvernement du Québec de 10 millions $ permettrait à l'entreprise d'augmenter sa production à cinq tonnes par jour. L'entreprise compte finaliser la construction de son usine gaspésienne dans le courant de l'année. Le coût total s'élève à 100 millions $.
Cette nouvelle a été accueillie avec enthousiasme en Haute-Gaspésie, d'autant plus qu'Orbite avait connu des déboires financiers au cours de la dernière année. «Je suis vraiment confiant que l'usine est repartie et j'ai bon espoir pour la suite», a exprimé le maire de Cap-Chat, Judes Landry. Le son de cloche est le même du côté du préfet de la Haute-Gaspésie. «Selon moi, c'est le plus gros investissement du fédéral en Haute-Gaspésie au cours des dernières années, estime Allen Cormier. C'est même un investissement historique!» La Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a également joint sa voix aux deux élus.
Par ailleurs, Orbite Aluminae a reporté à plus tard son projet de construction d'une usine de production d'alumine métallurgique. «C'est pas notre priorité pour 2014 et 2015», a soutenu Glenn Kelly. Le dirigeant a expliqué qu'il est beaucoup plus rentable pour l'entreprise de produire de l'alumine de haute pureté, comme ce qui se fait à son usine de Cap-Chat, puisque ce minerai se vend entre 20 000 $ et 30 000 $ la tonne, en comparaison de l'alumine métallurgique qui se détaille entre 200 $ et 250 $ la tonne.
L'aide d'Ottawa a eu un effet positif sur le titre de la minière à la Bourse de Toronto, où il a clôturé la séance à 36 ¢, en hausse de 9 %.