Affaires Express

Le bureau de la concurrence poursuit Ticketmaster pour publicité trompeuse

OTTAWA - Le Bureau de la concurrence poursuit Ticketmaster et sa société mère, Live Nation Entertainment, pour avoir eu recours à une pratique présumée trompeuse, connue sous le nom d’affichage de prix partiels.

Dans une déclaration transmise jeudi, l’organisme fédéral a fait valoir que les prix annoncés par Ticketmaster étaient trompeurs pour les consommateurs puisque ces derniers voient divers frais - des «frais de service», des «frais d’établissement» et des «frais de traitement de la commande» - s’ajouter à leur facture plus tard dans le processus d’achat.

Selon le Bureau, cet affichage de prix partiel force souvent le consommateur à payer plus de 20 % que le prix annoncé. Dans certains cas, cette prime atteint plus de 65 %.

Le Bureau demande ainsi au Tribunal de la concurrence de faire cesser ces pratiques publicitaires et d’imposer une sanction administrative pécuniaire aux entreprises.

Ni Ticketmaster ni Live Nation n’ont immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Le Bureau de la concurrence avait demandé en juillet aux vendeurs de billets pour des événements sportifs ou des spectacles de revoir leurs pratiques publicitaires afin d’afficher le prix véritable des billets dès le départ.

Selon le Bureau de la concurrence, des déclarations présumées trompeuses ont été faites sur les sites internet ticketmaster.ca, ticketsnow.com et ticketweb.ca, ainsi que sur des applications mobiles. La Presse Canadienne

+++

Autre campagne pour lutter contre les paradis fiscaux

Le collectif Échec aux paradis fiscaux lance une nouvelle campagne ciblant particulièrement le gouvernement fédéral pour combattre les paradis fiscaux. 

Le collectif a notamment élaboré un nouveau site Internet, VraiesSolutions.com, qui permettra aux citoyens de contacter eux-mêmes le cabinet du premier ministre Justin Trudeau, celui du ministre des Finances Bill Morneau, de la ministre du Revenu national Diane Lebouthillier, en plus de leur propre député, pour leur faire part de leurs préoccupations à ce sujet. 

Cette démarche s’inscrit alors que le collectif juge que le gouvernement canadien en fait trop peu dans sa lutte contre les paradis fiscaux. Le Soleil avec La Presse canadienne

+++

Nemaska Lithium parmi les 50 meilleures

Entreprise de Québec spécialisée dans la production d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium pour le marché émergent des batteries au lithium, Nemaska Lithium figure, encore une fois, au classement des 50 meilleures sociétés dont les actions sont négociées sur le marché OTCQX aux États-Unis.

«C’est la troisième année consécutive que nous sommes classés parmi les 50 meilleures sociétés du OTCQX», a fait savoir le président et chef de la direction de la société, Guy Bourassa.

 Nemaska Lithium, qui est aussi cotée à la Bourse de Toronto (TSX: NMX, 1,85 $) et à la Bourse de Francfort. Le marché OTCQX permet notamment aux entreprises de bénéficier d’une visibilité accrue auprès des investisseurs américains. Nemaska Lithium possède une usine de production d’hydroxyde de lithium à Shawinigan. Gilbert Leduc