Un projet immobilier de 70 millions $ à Lévis

Le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le président de Hulix Construction Hugo Kirallah, lors de l'ouverture du chantier de Somex Saint-Nicolas.

Le long de la route des Rivières, le projet immobilier du promoteur Hulix Construction s’élève parmi les autres tours à condos. Ce nouveau joueur souhaite se tailler une place, un projet à la fois, dans la grande région de Québec.


« Somex Saint-Nicolas, c’est le premier projet résidentiel de grande envergure de Hulix Construction. Et on est content que ça se passe dans la ville de Lévis », se ravit Hugo Kirallah, président de l’entreprise qui est bien établie dans le marché de Montréal depuis 18 ans.

Près de 400 unités haut de gamme à quelques minutes du pont de Québec seront disponibles une fois les deux jalons du projet complétés.

Évaluée à 70 millions $, la première phase comprenant 223 condos locatifs sur 13 étages est déjà en construction. S’ajouteront, aux logements, des espaces de travail partagé, un cellier communautaire et des aires de repos, un cinéma maison et deux piscines intérieures.

La première phase de Somex Saint-Nicolas est attendue pour juillet 2024.

D’après M. Kirallah, les jeunes professionnels, les familles ainsi que les retraités cherchent, à présent, un milieu de vie et des services clés en main afin de limiter leurs déplacements.

« On s’est posé la question avant de construire. Comment peut-on améliorer la qualité de vie et comment peut-on répondre aux besoins quotidiens de nos résidents ? »

—  Hugo Kirallah, président de Hulix Construction

Le promoteur affirme vouloir se distinguer de la concurrence par cette offre de services à même l’immeuble. « Mes voisins ici, leurs logements sont plus grands et plus chers. Mais ils n’offrent aucun service. C’est leur choix, c’est ce qu’ils ont choisi comme modèle d’affaires », soutient-il en regardant les tours à condos qui poussent de part et d’autre de Somex Saint-Nicolas.

15 % de logements « abordables »

Sur les 223 unités promises en juillet 2024, 34 logements de trois pièces pourront être loués à un coût « abordable », soit 1025 $/mois, grâce aux programmes de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Hugo Kirallah, président de Hulix Construction, lors du lancement de leur premier projet immobilier à Lévis.

Avec cette offre, M. Kirallah affirme avoir voulu « contribuer à la société », plus particulièrement dans un contexte de crise du logement.

Rien n’est coulé dans le béton pour la deuxième phase du projet en matière de logements à moindre coût. « Pour la phase 2, l’enveloppe est dessinée. On attend de voir la demande pour s’adapter au marché afin que ça se loue plus vite et que ce soit adapté à notre clientèle », explique le président de Hulix Construction.

Pour l’instant, M. Kirallah ne craint pas de dépassement de coûts malgré les aléas du marché de la construction. « Je n’ai pas de boule de cristal. On va voir la hausse des taux d’intérêt et avec quel rythme ils vont baisser après. Je pense qu’on est en mesure de s’adapter.

« Est-ce qu’on va retarder la phase 2 en conséquence? Je ne sais pas », laisse-t-il tomber.

Vers Lévis

À l’affût des opportunités, le promoteur dit avoir fait le saut vers Lévis par un concours de circonstances. Et il ne le regrette pas. « L’occasion était là. Je suis ouvert à en faire partout [des projets]. Mais, à Lévis, j’ai eu un accompagnement extraordinaire au niveau de la Ville », soutient M. Kirallah.

Avec ce projet immobilier, Hulix Construction participe à l’effort de densification du pôle de la route des Rivières. Un souhait véhiculé par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a vu sa ville accueillir 4200 résidents au cours des deux dernières années.

« Notre croissance économique, elle va surtout être supportée par des projets comme on voit aujourd’hui », conclut le maire de Lévis lors de sa prise de parole à l’ouverture du chantier.