Les Galeries de la Capitale

2018 s’annonce achalandée pour les Galeries de la Capitale

L’année 2017 aura été faste pour les Galeries de la Capitale avec l’ouverture de 13 nouvelles boutiques et le début des travaux pour le nouveau Méga Parc. Et 2018 s’annonce tout aussi achalandée. Parole de la direction.

Au cours des derniers mois, les enseignes Sephora, Urban Planet, Bijouterie Monaco, Clarks, ainsi que L’Occitane en Provence se sont installées dans le centre commercial de Lebourgneuf. Également, Mountain Equipment Co-op, Rinascimento, BonLook, Soft Moc et Rose Bon Bon.  Du côté de l’offre alimentaire, Koryo et le resto-pub Le Balthazar ont ouvert leurs portes.

Selon la direction, malgré les nombreux chantiers, l’achalandage a grimpé de 7,75 % en 2017. C’est «la modernisation du centre commercial [entamée depuis 2014] et l’arrivée de boutiques de renom», qui expliquerait en partie cette augmentation. 

Jeudi, la direction de l’établissement a annoncé l’arrivée d’un nouveau joueur en août, soit la boutique de vêtements et d’accessoires Mahée. Une bannière appartenant à la comédienne Mahée Paiement. Il s’agit d’une première succursale dans la région. En 2018, Nespresso (février), Skechers (mars), Michael Kors (mai) et MAC (septembre) feront également leur entrée. Quant au détaillant Simons, il inaugurera au printemps son magasin carboneutre, dans l’ancien local du Target.

Le Soleil révélait aussi en novembre que  l’épicier Marché Adonis, une propriété du géant de l’alimentation Metro, souhaitait s’installer dans le secteur de Lebourgneuf. 

L’ancien local du Sears Décor, occupé présentement par Surplus RD, est toujours au centre des discussions.

Depuis 2014, les propriétaires des Galeries de la Capitale, le Groupe Oxford et l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, ont déboursé plus de 200 millions $ pour revitaliser l’endroit. La foire alimentaire, entre autres, a été relocalisée et 52 millions $ serviront aux travaux pour le Méga Parc. Un projet d’hôtel est aussi à l’étude.

«Avec ces innovations et ces changements majeurs, le centre démontre son engagement à conserver sa position dominante dans le marché», indique Stéphan Landry, le directeur général des Galeries de la Capitale. Jean-Michel Genois Gagnon