Guy Cormier et Monique F. Leroux, l'actuel et l'ancienne pdg du Mouvement Desjardins

14 M $ en salaire pour la direction de Desjardins en 2016

En poste depuis près d'un an, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a touché un salaire, avec la valeur de son régime de retraite, de 2,07 millions $ en 2016. Toutefois, le grand patron a été éclipsé par sa prédécesseure Monique F. Leroux. Cette dernière, qui lui a cédé son siège en avril, a reçu 2,83 millions $ en salaires, bonis et avantages sociaux.
Mercredi, la coopérative, dont le siège social est basé à Lévis, a déposé certains documents financiers auprès des autorités réglementaires. Au total, les sept membres de sa haute direction se sont partagé 14,06 millions $, en 2016. À titre de comparaison, pour la même période, les cinq plus hauts gradés de la Banque Nationale se sont divisé 26,7 millions $.
Puisque 2016 a été une année d'élection présidentielle, Mme Leroux a été payée pour ses services «jusqu'au mois de juin», note au Soleil André Chapleau, porte-parole du Mouvement Desjardins. Elle a notamment reçu une rémunération de base de 722 027 $ et une allocation de 571 612 $. Il s'agit d'une compensation «pour des bénéfices antérieurs qu'elle avait perdus au moment de son élection, en 2008», précise-t-il. À ces chiffres, il faut ajouter la valeur de son régime de retraite, soit 787 039 $, et son boni annuel de 750 250 $. 
En 2015, M. Leroux avait reçu pour sa dernière année complète de travail 3,9 millions $.
Normalement, seulement les cinq hauts dirigeants de l'institution financière figurent sur cette liste des salariés. Mme Leroux ne sera pas de retour en 2017 ainsi que Normand Desautels qui occupait le poste d'adjoint à la direction du Mouvement Desjardins. Il a gagné 3,22 millions $ cette année alors qu'il a pris sa retraite. Son salaire de base a été de 764 273 $.
«Le montant est élevé, car il a reçu 1557 545 $ pour son régime incitatif à long terme. C'est le 40 % qu'il a accumulé sur trois ans qui lui a été versé», précise M. Chapleau.
Le premier vice-président et chef de l'exploitation, Denis Berthiaume, est celui qui a été le mieux rémunéré dans son ensemble après le président. Il a reçu 1,8 million $, soit une hausse de 24 % de son salaire par rapport à 2015.
Quant à M. Cormier, sa rémunération de base a été de 774 768 $ entre janvier et décembre, soit environ 495 000 $ de moins que celle de Mme Leroux en 2015. Avant d'être élu, il occupait le poste de premier vice-président, Réseau des caisses et Services aux particuliers.
«Il est en début de fonction. Comme lorsque Mme Leroux est arrivée, elle avait un salaire moindre que son prédécesseur», indique M. Chapleau. «Comme tous les employés, un travailleur qui est en début de carrière va connaître une progression salariale. La présidence, c'est la même chose», poursuit-il. En 2015, M. Cormier avait reçu 1,8 million $.
Cure minceur
Depuis un an, le président et chef de la direction a notamment entrepris une cure minceur afin d'optimiser les coûts de l'institution financière. Pour arriver à ses fins, au cours des derniers mois, M. Cormier a entre autres procédé à plusieurs remaniements du personnel. Plus de 200 gestionnaires, principalement des cadres, ont été remerciés. En indemnités de départ, ce groupe s'est partagé près de 40 millions $. 
Cette mesure s'est d'ailleurs reflétée dans les récents états financiers de Desjardins. Alors que les revenus de la coopérative ont grimpé à 14,1 milliards $, les excédents avant ristournes ont fléchi de 9,5 %, pour s'établir à 1,77 milliard $. 
Dernièrement, la coopérative a vendu sa filiale Western Financial Group pour 775 millions $ à Wawanesa Assurance.
Le Mouvement Desjardins tiendra dans la Capitale-Nationale la fin de semaine du 25 mars son assemblée générale annuelle.
Salaires des dirigeants de Desjardins
GUY CORMIER
président et chef de la direction du Mouvement Desjardins : 2 073 377 $
MONIQUE F. LEROUX
présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins du 1er janvier au 8 avril 2016 : 2 830 928 $
RÉAL BELLEMARE
premier vice-président, Finances, Trésorerie, Administration et chef de la direction financière : 1 263 066 $
DANIEL DUPUIS
premier vice-président, Finances et chef de la direction financière du 1er janvier au 12 août 2016 : 1 181 147 $
NORMAND DESAUTELS
adjoint à la direction du Mouvement Desjardins : 3 222 730 $
DENIS BERTHIAUME
premier vice-président exécutif et chef de l'exploitation : 1 820 033 $
GREGORY CHRISPIN
premier vice-président, Gestion de patrimoine et Assurance de personnes : 1 670 732 $
Total: 14 062 013 $
Source : Desjardins