Mario Asselin, président de ZAP Québec, croit pouvoir atteindre le chiffre de 1000 bornes sans fil d'ici 2010 avec l'annonce faite par M. Charest, mardi.

1 million $ pour donner le Wi-Fi à tout Québec

«Avec cet argent, on peut brancher tout Québec. Elle deviendrait même l'une des villes les plus connectées au monde.»
Mario Asselin, président de l'organisme à but non lucratif ZAP Québec, croit pouvoir atteindre le chiffre de 1000 bornes sans fil d'ici 2010 avec l'annonce faite par M. Charest, mardi. Jean Charest entend en effet injecter 1 million $ dans le projet Québec sans fil mené par le groupe ZAP Québec. Il est question de rendre accessible gratuitement Internet sans fil sur tout le territoire de la ville.
Cela placerait Québec loin devant Montréal qui, à moins d'une annonce gouvernementale semblable ou d'une aide de la Ville, ne peut développer davantage son réseau actuel de 150 bornes gratuites, géré par l'organisme Une île sans fil.
Depuis sa création en 2006, ZAP, constitué de bénévoles mordus d'Internet, a réussi à installer plus de 130 bornes Wi-Fi gratuites dans les parcs, les arénas et les cafés de la capitale avec une aide publique de 140 000 $.
Mais les visées expansionnistes de ZAP Québec sont toujours hypothétiques. Même si M. Charest a cité l'organisme en conférence de presse, M. Asselin n'a aucune assurance que son équipe gérera cet argent. En fait, il n'était pas au courant de l'intention du gouvernement Charest.
N'empêche, le président se réjouit de la promesse électorale. «C'est un petit coup d'épaule dans une porte qui était entrebâillée. On a encore beaucoup de trous où il n'y a pas de service. Il n'y a pas de raison pour que les parcs des quartiers résidentiels n'aient pas une borne gratuite. Là, ça pourra être fait.»