Placide Renaud, président de la fabrique, a eu toute une surprise lorsqu’il a découvert que l’église de Saint-Coeur-de-Marie avait été «décorée» comme si on s’apprêtait à célébrer Noël.

Des malfaiteurs s’introduisent dans une église de Saint-Coeur-de-Marie et la décorent pour Noël

Si la plupart des gens commencent à rêver au printemps, des individus ont visiblement toujours l’esprit aux Fêtes. Des malfaiteurs se sont introduits par effraction dans l’église de Saint-Coeur-de-Marie au Lac-Saint-Jean dans la nuit de dimanche à lundi et ont complètement décoré le lieu de culte comme s’il était temps de célébrer Noël.

« C’est incompréhensible », s’étonne encore Placide Renaud, président de la fabrique.

Lundi matin, la secrétaire a remarqué que le téléphone ne fonctionnait plus et qu’une vitre avait été cassée à son arrivée sur place. Mais c’est lorsqu’elle a pénétré dans l’église avec le président de la fabrique qu’elle a eu toute une surprise.

Des sapins de Noël garnis de guirlandes lumineuses avaient été installés, la nappe de l’autel avait été changée, des chandelles allumées et les plantes déplacées.

Les malfaiteurs ont brisé une fenêtre afin de pénétrer à l’intérieur de l’église.
Les malfaiteurs ont coupé la ligne téléphonique avant de s’introduire dans l’église de Saint-Coeur-de-Marie.
Plusieurs chaises et prie-Dieu qui se trouvaient dans l’église ont été rangés dans un local d’entrepôt.

« Tout le matériel de Noël qui était rangé dans la sacristie avait été sorti. Ils ont même mis un “spot” pour éclairer. Tout a été aménagé comme si c’était Noël. Il n’y a rien eu de brisé ou de volé. Il n’y a pas eu de grabuge », souligne le président de la fabrique.

Les personnes qui se sont introduites dans l’église ont pris le temps de changer les nappes de l’autel.

Deux canettes de bière qui traînaient dans un réfrigérateur du bureau depuis des mois ont été bues. « On a retrouvé les canettes vides dans la poubelle. Des cigarettes ont aussi été fumées dans l’église puisqu’on a trouvé des mégots. »

Plusieurs chandelles ont été installées à l’entrée de l’église et certaines ont été allumées.

Les policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus sur place lundi matin. Hugues Beaulieu, porte-parole de la SQ, confirme qu’une plainte a été déposée pour introduction par effraction.

De son côté, Placide Renaud est abasourdi.

Les vandales ont pris la peine d’attacher les tissus ensemble à l’aide d’épingles.

« On ne comprend pas. C’est quoi l’intention ? C’est très spécial, souligne-t-il. Dans le passé, la porte centrale avant a déjà été défoncée. Des livres et une statue avaient été volés. Mais cette fois, rien n’a été volé. »

Lundi après-midi, le président de la fabrique s’était résigné à tout replacer.

« Les gens sont certainement restés un moment, mais on voit que ç’a été décoré rapidement. C’est plus beau que ça quand on décore nous-mêmes à Noël », assure-t-il, un sourire dans la voix.

Les personnages de la crèche ont été sortis de leurs boîtes et installés dans l’église.
Les lumières de Noël ont été installées et allumées.
Un sapin de Noël a retrouvé une place dans l’église.