Abdallah Homsy, président du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec, croit qu'un tarif fixe de 25 $ par transport d'ExpoCité au centre-ville pourrait motiver ses membres à se poster près du Centre Vidéotron lors de spectacles. 

Wi-fi gratuit à l'essai dans des taxis de Québec

Vingt-cinq taxis de Québec expérimentent le wi-fi gratuit pour la clientèle.
Les coopératives de taxis de Québec, Sainte-Foy, Beauport, Charlesbourg et Val-Bélair ont installé des routeurs dans 25 véhicules. Pendant 30 jours, elles recueilleront des données sur la sécurité, la consommation de bande passante et les coûts associés.
Une décision sera ensuite prise pour le reste de la flotte. Environ 500 des 600 voitures de taxi à Québec font partie du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec (RITQ) qui chapeaute le projet pilote. 
Au moment de se brancher pour la première fois au réseau wi-fi du taxi, les clients se verront donner un mot de passe. La connexion se fera automatiquement lors des transports subséquents. 
Cette amélioration technologique est testée dans un contexte de concurrence avec Uber. L'entreprise Téo Taxi, qui est présente à Montréal et lorgne Québec, offre aussi le wi-fi à bord de ses véhicules. 
Le président du RITQ et de Taxi Coop 5191, Abdallah Homsy, inscrit l'offensive dans une série d'efforts pour moderniser l'industrie. «Ça fait longtemps qu'on y pense. On a attendu que la technologie soit plus simple et que les piles durent plus longtemps», signale-t-il. 
L'application mobile de Taxi Coop a aussi été mise à jour il y a quelques semaines pour permettre les réservations jusqu'à 30 jours d'avance, l'archivage des transactions ainsi que le paiement virtuel même si le taxi n'a pas été commandé électroniquement.