Suite à la réaction suscitée sur les réseaux sociaux, un porte-parole de Vrak.tv a déclaré que la chaîne était sensible aux commentaires du public et que, bien qu’elle visait dorénavant un public de 18 à 34 ans, l’article sur les «sexfies» avait été retiré rapidement après avoir «soulevé de nombreuses questions».

Vrak.tv retire un article qui donnait des trucs pour réussir son «sexfie»

La chaîne de télé Vrak.tv a retiré samedi matin de son site Web un article qui donnait «Dix trucs pour réussir ton "sexfie" sans ruiner ta réputation».

L’article n’était en ligne que depuis quelques minutes mais avait suscité beaucoup de critiques de la part d’internautes, dont la députée libérale de Saint-Laurent Marwah Rizqy, qui a accusé la station de Bell Média de manquer à ses responsabilités dans un contexte où la cyberintimidation est un problème de société.

«Franchement Vrak! Je m’étais habituée à du contenu de qualité, mais là, tu me déçois! Vrak manque à sa responsabilité envers son public majoritairement jeune, voire mineur. Les parents de nos jeunes font confiance au contenu qu’ils produisent. À l’heure où la cyberintimidation fait des victimes et que nos jeunes sont aux prises avec de réels enjeux de confiance en soi, de compréhension des risques et de santé sexuelle, il est important de miser sur l’éducation comme les campagnes de sensibilisation et prévention qui se déroulent dans les écoles», a écrit la députée sur le réseau social Facebook.

Quelques minutes après l’intervention de Mme Rizqy, l’article qui avait été publié dans la section «bien-être» de la page de Vrak.Tv avait complètement disparu. Le Soleil en a toutefois conservé des captures d’écran du site, qui rappelait aux jeunes lecteurs que «ces égoportraits pris à moitié nus sont devenus la nouvelle tendance en matière de jeu érotique. De quoi raviver la flamme dans ton couple!» On y suggérait entre autres «d’être 100 % partante», «destinataire de confiance seulement», «l’esthétique plutôt que la vulgarité» et «rester authentique».

Dans cet article qui n’était pas signé, Vrak.tv invitait aussi «à ne pas se prendre au sérieux» et à «garder le mystère» : «Parce qu’on est toujours plus vulnérable quand on est toute nue, si tu mets trop [sic], ton sexfie peut vite faire rire plutôt que séduire», écrit l’auteur de l’article. «Un sexfie, c’est comme un cadeau. Personne n’aime en recevoir un déjà déballé. Dévoile ton corps progressivement plutôt que d’envoyer une photo entièrement dénudée. Dessous au côté de la poitrine (sideboobs), tenue de plus en plus légère, jeu d’ombre et de lumière, vêtements semi-transparents... Sois créative», ajoute-t-il plus loin.

L’auteur y allait aussi d’une mise en garde : «À moins de vouloir devenir la nouvelle "Instababe" de l’heure, tu n’es sans doute pas intéressée à ce que ton sexfie soit partagé sur "les internets"... OMG! L’idée que ta famille puisse tomber dessus te donne probablement déjà envie de te cacher sous les draps à tout jamais».

Suite à la réaction suscitée sur les réseaux sociaux, un porte-parole de Vrak.tv a déclaré que la chaîne était sensible aux commentaires du public et que, bien qu’elle visait dorénavant un public de 18 à 34 ans, l’article sur les «sexfies» avait été retiré rapidement après avoir «soulevé de nombreuses questions». La chaîne a aussi promis de revoir sa ligne éditoriale.