Les policiers ont remis sept constats d'infraction après avoir visité 944 établissements licenciés et 1360 autres endroits.
Les policiers ont remis sept constats d'infraction après avoir visité 944 établissements licenciés et 1360 autres endroits.

Visites des bars par la police: beaucoup d'avis, mais peu de constats

La Presse Canadienne
Entre le 14 et le 27 septembre, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont émis 2306 avertissements verbaux en lien avec les consignes de la santé publique.

De ce nombre, les policiers ont remis sept constats d'infraction après avoir visité 944 établissements licenciés et 1360 autres endroits.

Dans une publication sur Twitter, la SQ a précisé qu'en vertu du décret de la santé publique, «les policiers doivent émettre un avertissement et donner une opportunité raisonnable au citoyen de se conformer au décret. Si le citoyen refuse de s'y conformer, un constat d'infraction peut alors être signifié.»

De son côté le Service de police de Laval (SPL) a intensifié la surveillance du respect des consignes de santé dans les établissements licenciés le week-end dernier.

Une soixantaine de visites ciblées ont été effectuées.

Même si seulement trois rapports d'infraction ont été rédigés, les policiers ont observé plusieurs infractions relativement au nombre de personnes permis à une table, à la distance entre les tables, à la distance dans les files d'attente, à la distance entre les clients, aux clients sans couvre-visage et aux registres des clients inadéquats.

Dans un communiqué diffusé lundi matin, le SPL a tenu à préciser que «la grande majorité des commerçants et des citoyens de Laval participent à l'effort collectif demandé pour limiter la propagation de la COVID-19».