Des travaux sont déjà au programme pour 2013 sur le viaduc de la rue Soumande et autour de 2015 pour l'échangeur de l'autoroute Félix-Leclerc, afin de remédier aux goulots d'étranglement aux heures de pointe.

Viaducs: travaux printanniers pour éviter les chutes de béton

C'est la routine du printemps. Vous balayez la cour et nettoyez vos plates-bandes. Le ministère des Transports du Québec (MTQ), lui, retape des viaducs pour éviter les chutes de béton.
Le MTQ a à l'oeil 110 structures à risque de chute de fragments de béton dans la région de la Capitale-Nationale. Dans certains cas, les travailleurs retirent les morceaux instables lors de l'inspection printanière. Dans d'autres, ils posent des grillages pour retenir les fragments. Cela a été fait sur une quinzaine de viaducs au cours des dernières semaines. Il en a coûté 420 000 $. 
Maintenant, le MTQ s'apprête à rebétonner sept structures de l'autoroute Félix-Leclerc dans sa partie plus à l'est. Les jonctions avec la 4e Avenue Est, les boulevards Henri-Bourassa et du Loiret, l'avenue Bourg-Royal et la rue Seigneuriale sont visées. 
Selon le cas, le Ministère a prévu de réparer ou reconstruire des sections horizontales ou verticales abîmées, de projeter du béton par en dessous ou de sceller des fissures. Les travaux sont évalués entre 1 et 5 millions $. 
«Pour nous, c'est une intervention classique», dit Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ. Depuis quelques incidents fâcheux où des automobilistes ont reçu des morceaux de béton en plein pare-brise, le Ministère accorde une attention particulière à ce problème, exacerbé avec le cycle gel-dégel du printemps.