Le président de Via Rail, Yves Desjardins-Siciliano (à gauche), s'engage à revenir voir le résultat de la réfection en profondeur de la voiture restaurant Annapolis, en arrière-plan. Il est flanqué ici de la ministre du Revenu canadien, Diane Lebouthillier, et du président de Rail GD, Gilles Babin.

Via Rail accorde un important contrat à Rail GD, en Gaspésie

NEW RICHMOND – La firme gaspésienne Rail GD obtient un contrat de 16,4 millions$ du transporteur public Via Rail Canada pour la réfection complète de quatre voitures restaurants assignées au train Canadien, reliant Toronto à Vancouver.

C’est le plus gros contrat obtenu par Rail GD depuis la construction de son atelier de réparation de matériel ferroviaire en 2012, et le cinquième contrat signé avec Via Rail. Rail GD ajoutera dix employés aux 20 que la compagnie embauche déjà, sans compter plusieurs autres emplois dans la chaîne d’approvisionnement en Gaspésie et ailleurs au Québec.

De passage en Gaspésie, le président de Via Rail, Yves Desjardins-Siciliano, a indiqué que ce contrat avec Rail GD complète une série d’ententes pour la réfection de 79 voitures-passagers en acier inoxydable construites entre 1948 et 1954. La flotte comprend 160 unités de ce type.

«En plus des quatre wagons envoyés ici à Rail GD, 17 autres ont été confiés précédemment chez Bombardier à La Pocatière pour les rendre accessibles aux personnes avec un handicap, 33 wagons seront réparés chez Via Rail, à notre centre de maintenance de Montréal, et 25 seront réparés chez CAD, à Lachine», a indiqué M. Desjardins-Siciliano.

L’entente globale pour ces quatre contrats totalise 150 millions $. Le président de Rail GD, Gilles Babin, s’est dit à la fois heureux d’avoir gagné cet appel d’offres et confiant d’aller chercher d’autres ententes auprès de Via Rail dans un avenir prévisible.

«Tous les contrats obtenus avec Via Rail jusqu’à maintenant ont été livrés dans le calendrier prévu, dans les budgets et il y a eu zéro retour, parce que le travail a été bien fait la première fois», a-t-il indiqué.

Gilles Babin exprime l’ambition de décrocher un autre contrat important de voitures restaurants quand les quatre unités de la présente entente auront été livrées à Via Rail, au printemps 2020.

Yves Desjardins-Siciliano a exprimé de l’ouverture en ce sens. «Ces quatre wagons font partie d’une flotte de 13. On verra en fonction du travail accompli avec les quatre premiers. Les gens de Rail GD ont été choisis au mérite et ils ont gagné haut et fort l’appel d’offres».

Une simple règle de trois suggère que la réfection des neuf autres voitures restaurants pourrait coûter de 35 à 40 millions $. La première unité sera livrée en juin 2019 et le président de Via Rail reviendra voir le résultat.

Le train Canadien s’adresse principalement à une clientèle récréative désireuse de voir les paysages du centre et de l’ouest du pays. Les cuisines des voitures restaurants étaient désuètes pour ce type de service, note M. Desjardins-Siciliano.

Il a rappelé que la société publique est en processus de préparation du remplacement des voitures assignées au corridor Québec-Windsor. La commande, qui sera vraisemblablement de 200 unités, devrait être donnée au début de 2019, pour une livraison en 2021 et 2022. Le fournisseur n’est pas encore connu.