Le maire Émile Loranger est décédé le 2 avril, de complications cardiaques, après avoir été à la tête de L’Ancienne-Lorette pendant une trentaine d’années. Il était âgé de 73 ans.
Le maire Émile Loranger est décédé le 2 avril, de complications cardiaques, après avoir été à la tête de L’Ancienne-Lorette pendant une trentaine d’années. Il était âgé de 73 ans.

Vers une élection partielle à L’Ancienne-Lorette

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Tout indique que les citoyens de L’Ancienne-Lorette devront se résoudre à assumer les coûts d’une élection partielle afin de trouver un successeur au défunt maire Émile Loranger. Au terme d’une séance extraordinaire du conseil municipal, en fin de journée, mardi, le maire par intérim Sylvie Papillon n’a pas réussi à faire adopter une proposition réclamant une exemption à la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest.

Au début du mois, la ministre avait levé la suspension des élections partielles décrétée en raison de la pandémie et fixé la date du scrutin au 4 octobre dans toutes les villes où le poste de maire est vacant. Mme Papillon avait convoqué la séance dans l’urgence afin de faire parvenir une lettre au gouvernement lui demandant de faire l’impasse sur l’élection partielle. 

Disant parler à titre de citoyenne, Mme Papillon a jugé «exorbitants» les coûts de ce scrutin partiel évalué à 100 000 $. La dépense est d’autant plus superfétatoire, a-t-elle jugé, que les élections générales auront lieu comme prévu en novembre 2021. «La Ville roule quand même assez bien. Les dossiers avancent. Il n’y a pas de problèmes à l’interne. La démocratie, je ne crois pas qu’on le remette en question (…) Est-ce qu’on dépense l’argent des citoyens pour un aussi court délai?»

Le maire Papillon, appuyé dans sa démarche par les conseillers Sylvie Falardeau et André Laliberté, n’a toutefois pas réussi à rallier à sa cause les conseillers Charles Guérard, Gaétan Pageau et Josée Ossio. Puisque Mme Papillon ne disposait du droit de vote, la proposition est restée lettre morte.

Considérant que «la démocratie a un coût», M. Pageau a demandé que ce soit aux citoyens d’interpeller la ministre sur cette question, et non le conseil municipal, par le biais par exemple d’une pétition. Le conseiller a dit craindre que le maire Papillon se place en conflits d’intérêts en demeurant à son poste un an de plus.

«Ça me met mal à l’aise sur une potentielle création de situations de conflits d’intérêts, d’éventuelles poursuites et de possibles plaintes à la Commission municipale. On a déjà joué dans cette histoire-là», a-t-il indiqué. Le conseiller Guérard s’est également dit du même avis.

À une question en ligne d’un citoyen, en fin de séance, le maire Papillon a indiqué d’un ton ferme et sans équivoque que «jamais» elle ne sera sur les rangs pour la mairie de L’Ancienne-Lorette, que ce soit lors d’une hypothétique élection partielle ou lors du scrutin général de novembre 2021.

Rappelons que le maire Émile Loranger est décédé le 2 avril, de complications cardiaques, après avoir été à la tête de la municipalité pendant une trentaine d’années. Il était âgé de 73 ans.