Le Soleil
Au cours des dernières semaines, l’Association des pharmaciens d’établissements de santé du Québec (APES) a sonné l’alarme après avoir dénombré pas moins de 272 postes non comblés au 1er avril 2018. Selon l’Association, la pénurie touche toutes les régions du Québec, à divers degrés.
Au cours des dernières semaines, l’Association des pharmaciens d’établissements de santé du Québec (APES) a sonné l’alarme après avoir dénombré pas moins de 272 postes non comblés au 1er avril 2018. Selon l’Association, la pénurie touche toutes les régions du Québec, à divers degrés.

Vers un plan national de main-d’œuvre en pharmacie d’établissement

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Plusieurs hôpitaux et CHSLD peinent à recruter des pharmaciens afin de pourvoir leurs postes. Une situation qui «risque de compromettre l’accès, la continuité et la qualité des services à rendre à la population», selon le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui veut se doter d’un plan national de main-d’œuvre en pharmacie d’établissement.