Le Soleil
Si M. Boulanger voit de moins en moins de bourdons (et d’autres insectes) dans sa piscine depuis 10 ans, c’est peut-être parce que Lévis se développe à vitesse grand V, propose le chercheur Conrad Cloutier.
Si M. Boulanger voit de moins en moins de bourdons (et d’autres insectes) dans sa piscine depuis 10 ans, c’est peut-être parce que Lévis se développe à vitesse grand V, propose le chercheur Conrad Cloutier.

Vérification faite: moins d’insectes qu’avant?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’AFFIRMATION: «Depuis quelques années, je retrouve beaucoup moins d’insectes dans ma piscine qu’il y a 10 ans. Et c’est encore plus marqué cette année : par exemple, je n’ai vu aucun bourdon [ou peut-être un] jusqu’à maintenant. Est-ce circonstanciel? On dit que non dans les médias, que le déclin est réel et dramatique, mais est-ce une fake news?» demande Philippe Boulanger, de Lévis.