Le Québec parmi ceux qui testent le plus au monde ?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: «Est-il possible que François Legault se trompe en disant que le Québec est un des États qui testent le plus au monde ? D’après le site Worldometer.info, il semble que le Québec n’est même pas parmi les 10 premiers pays industrialisés. Alors est-ce qu’on teste vraiment tant que cela ?», demande Grégoire Bissonnette.

LES FAITS

La méthode «classique» de mesurer l’effort de dépistage des pays, celle que l’on voit le plus souvent dans les médias, consiste à ramener le nombre total de tests effectués depuis le début de la pandémie sur la population — parce que autrement, bien sûr, les pays les plus populeux seraient toujours ceux qui testent le plus. C’est ce que fait la page web à laquelle M. Bissonnette fait référence, mais le Québec n’y fait pas si mauvaise figure qu’il n’y paraît.

Au 27 mai, la Belle Province avait réalisé près de 553 000 tests au total d’après les données de la Santé publique, soit 65 tests par 1000 habitants. Cela place le Québec au 23e rang mondial de la liste de WorldoMeter, entre l’Italie (60 tests par 1000 hab.) et l’Irlande (66 par 1000), sur un total de 215 juridictions. Et il faut aussi préciser que plusieurs des pays qui devancent le Québec sur cette liste ne sont pas vraiment comparables parce que leurs populations sont minuscules. Gibraltar, par exemple, n’a fait que 7000 tests à peine depuis le début de la pandémie, mais l’endroit ne compte que 33 000 citoyens alors il se classe au 2e rang mondial pour le nombre de tests per capita (209 par 1000 !). De ce point de vue, donc, le Québec n’est pas un champion, mais rien ne permet de dire qu’il est un cancre non plus.

Cependant, il faut prendre ces comparaisons internationales avec un certain grain de sel parce que les pays ne mesurent pas tous leurs efforts de dépistage de la même manière : certains comptent le nombre de tests effectués, d’autres le nombre de personnes testées (certains patients pouvant avoir été testés plus d’une fois). Si c’est ce dernier indicateur que l’on retient, alors le Québec a testé 409 000 personnes en date du 27 mai, ou 48 par 1000 habitants. Cela ferait reculer la province jusqu’au 35e rang, juste derrière les États-Unis (49 par 1000). Encore une fois, pas de médaille pour la province, mais pas de quoi déprimer non plus.

Cela dit, cette manière de calculer a un inconvénient de taille : elle est un peu «statique». Les pays changent leurs efforts de dépistage dans le temps, en fonction de leurs besoins du moment, mais on ne peut pas le «voir» si l’on n’examine que le nombre total de tests. Pour éclairer cet angle mort, je suis allé chercher les données sur le dépistage quotidien par pays que l’on trouve sur le site Our World in Data, de l’Université d’Oxford. Les chiffres ne sont malheureusement pas disponibles pour tous les pays (la France, par exemple, n’y figure pas), mais dans ceux qu’on y trouve et qui sont raisonnablement comparables, le Québec se classe avantageusement.

Depuis le 15 mai, seulement six pays ont réalisé quotidiennement au moins 1 test par 1000 habitant en moyenne, soit la Russie (1,7 par 1000 hab. et par jour), le Danemark (1,6), l’Australie (1,2), les États-Unis (1,1), le Royaume-Uni (1,1) et l’Italie (1,0) — avec une mention honorable à la Nouvelle-Zélande (0,9). Le Québec, lui, a effectué depuis le 15 mai un peu moins de 12 300 tests par jour ce qui, au pro rata de la population, donne 1,4 test par 1000 habitants et par jour.

J’ajouterai pour finir que cela concorde avec ce que m’avait dit en entrevue Luigi Bouchard, professeur de biochimie à l’Université de Sherbrooke et chef du service de génie moléculaire et génétique au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. En avril dernier, celui-ci m’avait indiqué que du point de vue de la capacité de testage, le Québec se comparait «aux meilleurs pays du monde».

VERDICT

Plutôt vrai. Quand on regarde le nombre total de tests effectués depuis le début de la pandémie, le Québec semble plutôt moyen. Mais quand on mesure les efforts récents de dépistage, alors la Belle Province se classe bel et bien parmi les meilleurs.

+

DES INFOS À VÉRIFIER?

La déclaration d’un ministre vous paraît douteuse? Une information qui circule vous semble exagérée, non fondée? Écrivez à notre journaliste (jfcliche@lesoleil.com). La rubrique Vérification faite prendra le temps de fouiller les faits, en profondeur, afin de vous donner l’heure juste. Car nous non plus, on n’aime pas les fausses nouvelles.