Catherine L'Espérance et sa famille ont tout perdu depuis que leur maison du quartier des Constellations à Lévis a été déclarée perte totale.

Vague de sympathie pour la famille de Catherine L'Espérance

La cause de la famille de Catherine L'Espérance, qui il y a quelques semaines était au bord de la faillite, attire de plus en plus l'attention, tant sur le Web qu'à la télévision.
Depuis deux semaines, la page Facebook Sauvons la famille L'Espérance et Gagnon ouverte par la collègue de Catherine L'Espérance, Mona Bouchard, affiche un lien pour permettre d'amasser des dons pour aider le couple et ses six enfants, qui ont tout perdu depuis que leur maison du quartier des Constellations à Lévis a été déclarée perte totale. Toute la famille a dû déménager, car les moisissures causées par les infiltrations d'eau rendaient les parents et les enfants malades.
Mme Bouchard est satisfaite de la première réponse venue du public. «Ça avance bien.» La nouvelle s'est même répandue jusqu'en Belgique, se réjouit-elle.
La semaine prochaine, Catherine L'Espérance participera à l'enregistrement de l'émission Denis Lévesque, qui sera diffusée le 5 mars, pour faire connaître la cause. «Ça va nous donner une belle visibilité et nous permettre de rejoindre des professionnels, des entrepreneurs, des architectes qui seraient prêts à aider pour offrir à Catherine et sa famille une nouvelle maison avant la fin de l'année», espère-t-elle.
«J'ai quatre enfants. Les enfants de Catherine ont le droit comme les miens d'être bien et d'être heureux. Ce qui leur arrive, ce n'est pas leur faute et ils n'ont aucun recours», a expliqué la bonne Samaritaine.
Elle compte aussi participer à des émissions de radio afin d'interpeller «le Québec au complet».
Cette semaine, une personne sensible à leur cause, Steve Lessard, a lancé une smartnomination, incitant trois personnes de son entourage à, comme lui, appuyer la famille en faisant un don. Ce phénomène devenu viral sur le Web vise à détourner la neknomination, basée sur la consommation d'alcool, pour encourager les gestes positifs.
Lundi, un compte en fiducie a été ouvert pour recueillir les dons de façon sécuritaire, a confirmé Catherine L'Espérance, lorsque Le Soleil l'a jointe.