À plusieurs endroits, on indique que le choix du vaccin est effectué par l’infirmière, ce qui peut faire varier le prix.

Vaccin à prix variable

Le montant à débourser pour obtenir un vaccin contre la grippe saisonnière en pharmacie varie grandement d’un endroit à l’autre, et ce un peu partout au Québec.

Le Droit a vérifié de manière aléatoire les tarifs exigés aux résidents de certaines régions du Québec qui souhaitent se faire vacciner contre l’influenza dans une pharmacie. Les tarifs ont été consultés sur Internet lorsque l’information était disponible, tandis que d’autres ont été obtenus par téléphone.

De l’Outaouais au Saguenay en passant par Québec, l’Estrie ou la Mauricie, les personnes qui ne répondent pas aux critères d’admissibilité du programme provincial de gratuité doivent payer, dans les pharmacies où la vérification a été faite, entre 6 $ et 30 $ afin d’obtenir le vaccin contre la grippe.

Il est ainsi indiqué, sur le site Internet de Jean Coutu, que « les frais de préparation et d’injection du vaccin » sont de 6 $ par personne dans une succursale de Laval.

Toujours sous la bannière Jean Coutu, une pharmacie de Coaticook prévoit des « frais de consultation pour évaluer les besoins » de 9,99 $, auxquels s’ajoutent des frais de préparation et d’injection de 10 $ par personne, alors qu’une autre pharmacie de Gatineau demande 10 $ pour l’évaluation et 15 $ pour la préparation et l’injection.

Parmi les prix les plus élevés recensés se retrouvent aussi un Familiprix Extra de Gatineau (30 $), un Uniprix de Québec (28,75 $), un Pharmaprix de Gatineau (23,50 $) ainsi que des Jean Coutu de Sherbrooke et Saguenay (20 $).

À plusieurs endroits, on souligne que le choix du vaccin est effectué par l’infirmière, ce qui peut faire varier le prix. Un Pharmaprix de Gatineau exige, par exemple, un montant de 29,99 $ pour l’administration du vaccin intranasal, généralement préféré par les enfants.

Gratuité

Les personnes considérées à risque de développer des complications si elles contractent l’influenza peuvent obtenir le vaccin gratuitement dans plusieurs pharmacies en vertu du programme provincial. Ce dernier vise notamment les bébés de 6 à 23 mois, les personnes de 60 ans et plus, les travailleurs de la santé, les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes et les proches de personnes à risque.

Certaines pharmacies exigent toutefois des frais « pour l’administration des vaccins gratuits ». Dans le cas d’un Familiprix Extra de Gatineau et d’un Uniprix de Québec, par exemple, on demande 10 $ pour les personnes admissibles au programme provincial. Une pharmacie Uniprix de Gatineau offre pour sa part l’injection du vaccin gratuit aux personnes à risque pour 2 $, afin de couvrir le prix du matériel.

Initiatives régionales

Au ministère de la Santé, on indique ne pas distribuer de vaccins aux pharmacies et approvisionner seulement le réseau public. Pour 2017-2018, le ministère s’est procuré plus de 1,9 million de doses. La campagne coûtera autour de 12,5 millions $, ce qui « couvre l’achat des doses, la campagne de communication et certains projets d’évaluation ». 

« Il est possible qu’il existe certaines initiatives régionales où les directions de santé publique fournissent des vaccins à des pharmacies, précise le ministère. [...] Dans le cas où une pharmacie recevrait des vaccins du réseau pour vacciner les personnes visées par le programme de vaccination contre la grippe, cette pharmacie ne pourrait charger le patient pour le coût du vaccin, mais pourrait charger pour les honoraires de l’infirmière qui vaccine. »

Les pharmacies offrant la vaccination à toute la population « s’approvisionnent elles-mêmes auprès de  leurs fournisseurs », note le ministère.

Au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), on indique que les pharmacies offrant les doses gratuites aux personnes à risque ont signé un contrat dans lequel elles « s’engagent à les donner à la population cible seulement ». 

Dans le cas contraire, le contrat peut être résilié, ce qui a déjà été le cas dans le passé, a fait savoir la porte-parole du CISSSO, Geneviève Côté.

GRATUIT POUR TOUS EN ONTARIO

Les Ontariens n’ont pas besoin de faire des recherches pour savoir où obtenir le vaccin contre la grippe à moindre coût, puisqu’il est offert gratuitement à toute la population de plus de six mois en vertu d’un programme provincial dont peuvent même profiter certains Québécois demeurant en zone frontalière.

Peu importe où l’on se trouve en sol ontarien, le vaccin contre l’influenza peut être obtenu sans frais, et ce, tant chez un médecin de famille qu’auprès d’un pharmacien ou lors de séances de vaccination communautaires.

Les Québécois demeurant en Outaouais peuvent également avoir accès à ce vaccin gratuitement, aux frais du gouvernement ontarien, à condition que leur emploi du temps fasse en sorte qu’ils se retrouvent fréquemment en Ontario. Santé publique Ottawa souligne à cet égard sur son site Internet que « toute personne âgée de six mois et plus qui habite, travaille ou fréquente une école en Ontario peut recevoir un vaccin contre la grippe financé par le secteur public ».

Dans la capitale, des dizaines de pharmacies offrent le vaccin gratuitement. Certaines séances de vaccination organisées par Santé publique Ottawa proposent aussi des rendez-vous pour les enfants de six mois à cinq ans et leur famille.

Alors qu’au Québec, les enfants en bonne santé peuvent seulement obtenir le vaccin gratuitement entre six et 23 mois ou s’ils sont proches de personnes à risque, Santé publique Ottawa souligne que « les enfants de moins de cinq ans présentent le taux le plus élevé de maladies graves et de décès causés par la grippe, d’où l’importance de les faire vacciner ».