Une solution technologique pour faciliter le dépistage testée dans la Capitale-Nationale

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Une solution technologique qui devrait faciliter le dépistage des cas de COVID-19 sera déployée partout au Québec d’ici deux mois. La solution est actuellement testée au CIUSSS de la Capitale-Nationale dans le cadre d’un projet-pilote. 

La solution retenue, celle de Health Connect, de l’entreprise Deloitte, permettra «d’optimiser le processus de dépistage partout au Québec, de la prise de rendez-vous en ligne à la réception du résultat par message texte», a annoncé le ministère de la Santé par voie de communiqué, jeudi. 

La plateforme proposée consiste en un outil d’autoévaluation qui sera intégré à une plateforme numérique déjà disponible et qui sera accessible sur le site Québec.ca/coronavirus, précise le ministère de la Santé.

Selon le ministère, la solution permettra «de réduire le temps d’attente pour avoir accès au dépistage et de divulguer plus rapidement les résultats», en plus de «libérer des milliers d’heures des professionnels de la santé qui pourront ainsi être redirigés vers des tâches cliniques au lieu des tâches administratives qu’ils accomplissent actuellement».

«Les résultats négatifs pourront être transmis de manière automatisée, ce qui libérera le personnel infirmier qui pourra se concentrer sur l’administration des tests de dépistage et aux activités de traçage», résume-t-on dans le communiqué. 

Un projet-pilote est actuellement déployé en collaboration avec deux cliniques de dépistage, l’une sur le territoire du CIUSSS de la Capitale-Nationale (au centre ExpoCité), l’autre sur le territoire du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

Le déploiement s’étendra «sous peu» dans cinq autres cliniques de dépistage, et d’ici six à huit semaines, la solution sera utilisée pour toutes les cliniques de dépistage du Québec, précise le ministère de la Santé.

Selon le ministère, la solution retenue serait «celle qui répond le mieux aux besoins du Québec en matière de dépistage». Déjà fonctionnelle et disponible dans d’autres pays et provinces, elle se démarquerait par sa rapidité de déploiement, indique-t-on.

Avant son rendez-vous de dépistage, le citoyen pourra se rendre au Québec.ca/coronavirus afin de remplir un questionnaire, semblable à l’outil d’autoévaluation des symptômes déjà en ligne. Si le résultat est positif, les informations recueillies serviront alors de base pour la réalisation des enquêtes épidémiologiques, détaille le ministère de la Santé.

«L’outil est adaptable et à terme, il est prévu que la plateforme optimise la prise de rendez-vous des citoyens dans les cliniques de dépistage, fournisse les délais d’attente et transmette les résultats négatifs des tests de dépistage de la COVID-19 aux citoyens par courriel ou par texto, selon la préférence du citoyen», ajoute-t-il.

Le contrat octroyé à Deloitte l’a été de gré à gré. D’une valeur de 12,4 M$, il est d’une durée d’un an avec possibilité de renouvellement (le contrat comprend les honoraires de services des consultants ainsi que les droits d’utilisation de la plateforme et l’hébergement).