Jeudi soir avait lieu le lancement de la Revengeance, durant lequel les neuf duchesses ont présenté un «talent» au public du Cercle.

Une Revengeance mettant en vedette... une duchesse-robot

Depuis maintenant six ans, le Carnaval de Québec vient avec son pendant alternatif, le OFF Carnaval. Un élément majeur de sa programmation : la Revengeance des duchesses, qui revient cette année avec neuf duchesses prêtes à dresser un portrait très personnel mais exhaustif de leur quartier respectif. Parmi elles, une historienne culinaire, une artiste visuelle... et un robot nommé Arthy.
<p>Arthy, la première duchesse robot!</p>
«C'est comme un homme-tronc, mais il a sa propre intelligence et son propre humour», explique Maude Martin Gagnon, présidente de la Revengeance des duchesses 2015. «C'est la première duchesse robot sûrement de l'univers! L'année passée, on avait la plus vieille duchesse du monde, qui avait 66 ans. Qui sait ce qu'on aura l'an prochain!»
Jeudi soir avait lieu le lancement de la Revengeance, durant lequel les neuf duchesses ont présenté un «talent» au public du Cercle. Numéro de danse - effectué par quelqu'un n'ayant aucune expérience en danse -, messe noire, stand-up comique, course multidisciplinaire. L'éclectisme y était.
Jusqu'à ce qu'une d'entre elles soit couronnée reine, le 13 février, elles devront alimenter un blogue en y décrivant leur quartier sous toutes ses coutures. C'est le principe même de la Revengeance, souligne Mme Martin Gagnon, dont l'objectif était de «sortir du cadre, des sentiers battus» tracés par les duchesses d'autrefois. 
Et le retour des duchesses au Carnaval, dans tout ça? «Ça ne change absolument rien», assure-t-elle. «Ce sont des projets tellement différents», bien qu'eux aussi aient «cassé le moule». «C'est beau qu'une ville soit aussi variée. C'est juste bénéfique pour Québec.»