Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Marie Roy est enseignante depuis 25 ans.
Marie Roy est enseignante depuis 25 ans.

Une prof de maths YouTubeuse

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Marie Roy avait un rêve : elle souhaitait faciliter l’apprentissage pour ses élèves. Elle a commencé par une première capsule vidéo, puis elle l’a publiée sur YouTube. La voilà qui enregistre le cours numéro 43.  

«Je n’en reviens pas moi-même», s’exprime-t-elle. Elle additionne par centaines le nombre de vues sur ses vidéos, même que celle sur la multiplication des fractions a atteint plus de 1000 vues.  

La chaîne Marie de Charlevoix compte à ce jour plus de 400 abonnés. L’hebdomadaire Le Charlevoisien avait d’abord parlé de cette enseignante au mois novembre dans ses pages, il l’avait appelée «l’influenceuse des maths».  

«Mon fils fait le suivi de mes abonnés et de mes affaires sur YouTube, il m’appelle pour me dire quand j’augmente! Il a 20 ans, c’est mon fan #1. Je ne savais pas du tout comment ça marchait au début», ajoute Marie, qui demeure à La Malbaie.   

Marie Roy est enseignante depuis 25 ans. Elle enseigne actuellement à un groupe d’élèves en adaptation scolaire. Ses jeunes ont des défis particuliers, tels qu’un trouble du déficit de l’attention, la dyslexie, la dyscalculie, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble d’opposition. 

«Quand ils ont des manquements majeurs, ils ne vont pas à l’école pendant deux ou trois jours, ça fait énormément de retard et ce n’est pas les plus grands motivés. Je me disais que si un jour je faisais des capsules, ça leur permettrait de voir ce qu’ils ont manqué. Ça donnerait un coup de main pour les élèves qui doivent s’absenter, même en cas de maladie.» 

Sa première motivation était donc de motiver ses élèves et leurs parents en cas d’absence à l’école. Les cours qu’elle offre sur sa chaîne YouTube se veulent clairs et proactifs. 

Finalement, le contenu est allé bien au-delà des 18 jeunes de la classe de Marie.  

La chaîne Marie de Charlevoix compte à ce jour plus de 400 abonnés.

Un rêve 

Il suffit de discuter quelques minutes avec Marie Roy pour saisir l’ampleur de la passion qui l’habite. 

«Ça faisait tellement longtemps que je pensais faire ça. J’adore mes jeunes, j’adore mon travail», répète souvent l’enseignante. 

Marie Roy enregistre ses vidéos à l’extérieur de ses heures de travail, dans ses temps libres. Elle s’installe dans le confort de sa cuisine, puis se met au travail. Une vidéo peut nécessiter 8 à 10 heures de travail. 

«Je pars de rien. Je dois écrire mon propre cours pour éviter le plagiat, je me pratique, puis j’enregistre et je fais le montage. J’étais une dormeuse avant, et maintenant je me lève tôt pour être dans ma bulle et réfléchir à mes cours», explique-t-elle.  

Dans les vidéos, il y a toujours une place pour l’exercice, puis Marie Roy commence toujours avec une petite mise en situation, une «parenthèse» pour créer un lien avec les élèves qui l’écoutent à distance.  

Marie Roy a vite reçu plusieurs messages d’autres enseignants qui ont salué son initiative… de France ou d’Afrique! 

«Les mathématiques, c’est un langage universel. Peu importe ta langue, ça touche beaucoup de monde. Les plus beaux commentaires sont venus de l’extérieur, des gens de la Côte-Nord ou des réserves aussi. Je le fais pour les enfants et pour les parents, et pour les jeunes enseignants. Tout le monde peut s’en inspirer, je ne demande rien en retour!» 

Le contenu est allé bien au-delà des 18 jeunes de la classe de Marie Roy.  

Pandémie 

Étonnamment, ce n’est pas la pandémie qui a poussé Marie Roy à commencer ses vidéos. Elle a cependant embarqué dans l’aventure pendant une période où les enfants ont plus que jamais besoin de soutien à domicile. 

«J’ai commencé le 9 mars, et on est tombés en pandémie le 13 mars. Je savais que c’était là que je m’en allais et puis on s’est tous retrouvés seuls à la maison, confinés, avec les écoles fermées. Ça a encore plus de sens», soutient l’enseignante. 

Chose certaine, sa chaîne YouTube alimente encore plus sa passion pour l’enseignement. Elle ne s’arrêtera pas au cours 43, encore plein d’idées mijotent dans sa tête. Marie Roy enseigne les mathématiques et le français… peut-être nous verrons apparaître des leçons de grammaire bien vite sur sa chaîne.  

«Je suis partie, il n’y a rien qui peut m’arrêter! Je veux continuer longtemps, je veux être YouTubeuse. Je veux enseigner, mais aussi montrer mon visage, avoir un côté humain. Ça donne le goût aux jeunes de continuer», termine-t-elle.