La station lave-glace a été installée au Esso du 5105, boulevard Hamel.

Une première station lave-glace à Québec

Les automobilistes de Québec auront leur première «station lave-glace», située sur le boulevard Hamel, près de l’autoroute Henri-IV.

La station lave-glace a été installée au nouveau Esso du 5105, boulevard Hamel. Né d’une initiative québécoise, le concept vise à encourager la réutilisation, voire l’élimination des bidons en plastique.

Dans la région, seul le Dépanneur Arseneault, à Stoneham-et-Tewkesbury, disposait jusqu’ici d’une telle station, qui permet aux automobilistes de remplir leur réservoir de lave-glace ou leur bidon à l’aide d’une pompe et de payer au millilitre (99 ¢ le litre). 

Selon le site stationlaveglace.ca, pas moins de 22 millions de bidons de lave-glace sont utilisés chaque année au Québec. «En payant au millilitre, vous achetez seulement la quantité de lave-glace dont vous avez besoin, pas une goutte de plus, et vous n’avez plus besoin de vous encombrer avec un bidon à moitié vide», plaide-t-on sur le site. 

Ailleurs au Québec, une vingtaine de stations lave-glace sont déjà en service, notamment à Sainte-Marie et à Notre-Dame-des-Pins, en Beauce, à Trois-Rivières, à Victoriaville, à Drummondville et à Montréal (la liste complète des emplacements est disponible sur stationlaveglace.ca).

Le marchand Esso du boulevard Hamel a aussi été choisi comme première station québécoise de recharge pour véhicules à hydrogène dans le cadre d’un projet-pilote de 5 millions $. Soutenu par Transition énergétique Québec, le projet vise à alimenter une première flotte d’une cinquantaine de voitures Toyota Mirai à pile à combustible.

+

La station lave-glace a été installée au Esso du 5105, boulevard Hamel. Né d’une initiative québécoise, le concept vise à encourager la réutilisation, voire l’élimination des bidons en plastique.