Des agents de la faune ont installé une cage à proximité du lieu où une ourse et son petit ont été happés, lundi soir, afin de tenter de capturer le deuxième ourson.
Des agents de la faune ont installé une cage à proximité du lieu où une ourse et son petit ont été happés, lundi soir, afin de tenter de capturer le deuxième ourson.

Une ourse et son ourson happés

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Une ourse et son ourson sont morts après avoir été happés par une voiture sur le boulevard Talbot, lundi soir. L’accident est survenu aux environs de 20 h, face à l’Hôtel Mont-Valin à Laterrière.

Une conductrice qui circulait en direction sud a frappé les deux bêtes qui se trouvaient sur la route. La dame n’a pas été blessée, mais son véhicule a subi des dommages matériels. 

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a récupéré les corps des animaux en matinée mardi. Des agents de la protection de la faune se sont également rendus sur place où ils ont découvert qu’un deuxième ourson toujours vivant se trouvait à proximité.

« Les agents ont retrouvé un bébé ours vivant. Le petit a essayé de traverser le boulevard. Les agents ont tenté de l’immobiliser en vain. Ils sont demeurés sur place un moment afin d’éviter que le petit se fasse frapper ou qu’il crée un autre accident », raconte Frédéric Sheehy, sergent à la protection de la faune. L’ours s’est enfui dans les bois. 

Les agents de la faune ont laissé sur les lieux une cage dans laquelle des aliments sucrés ont été placés afin de tenter de récupérer l’ourson. Il est difficile de déterminer si l’animal pourra survivre en forêt.

« Tout dépend de l’état de santé de l’ourson et de son âge. On ignore s’il pourra survivre », confirme Frédéric Sheehy.