Le minibus gratuit sera en activité du vendredi après-midi au dimanche.

Une navette reliera la promenade Champlain à l'avenue Maguire

Les visiteurs qui se baladent sur la promenade Samuel-De Champlain pourront désormais casser la croûte ou magasiner sur l'avenue Maguire sans effort grâce à la nouvelle navette gratuite qui gravira à leur place la côte de Sillery. Les commerçants de l'artère commerciale espèrent ainsi profiter de la manne de promeneurs le long du fleuve pour augmenter leur achalandage à la baisse.
<p>Le projet pilote sera en activité jusqu'au 6 septembre.</p>
Le minibus gratuit sera en activité du vendredi après-midi au dimanche à partir d'aujourd'hui jusqu'au 6 septembre avec des départs toutes les 30 minutes.
Ses usagers pourront l'attraper à trois endroits : au quai des Cageux, à l'intersection de la promenade Samuel-De Champlain et de la côte de Sillery et sur l'avenue Maguire, à côté de la bibliothèque. Les cyclistes pourront y embarquer leur vélo, tandis que les animaux de compagnie seront permis.
Le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) Maguire, Bernhardt Beaudry, affirme que l'idée de la navette a germé alors que les commerçants se plaignent depuis plusieurs mois d'une diminution d'achalandage que plusieurs attribuent à l'installation récente de parcomètres. «On essaie de trouver des solutions par rapport aux parcomètres. La navette peut être une solution pour augmenter l'achalandage sur Maguire», avance-t-il, ajoutant qu'elle pourrait aussi pallier le manque de lieux de restauration sur la promenade Samuel-De Champlain constaté par les usagers de celle-ci.
«[...] on est situé tellement à proximité, mais la côte de Sillery est un obstacle naturel. On croit sincèrement que le minibus va pouvoir relier ces deux pôles-là», poursuit Bernhardt Beaudry. Il espère qu'au moins 2000 passagers prendront place à bord de la navette au cours du premier été de ce projet pilote.
Avenue enclavée
«Je crois que c'est une excellente façon de ramener des gens sur Maguire, de la rendre accessible tant aux touristes qu'aux citoyens de la ville», a pour sa part commenté la conseillère municipale chargée du dossier des SDC à la Ville de Québec, Chantal Gilbert. Selon elle, l'artère commerciale «dynamique» est malheureusement enclavée à l'heure actuelle.
Si son mandat est renouvelé l'été prochain, le minibus de 21 places, opéré par les autobus Fleur de Lys, empruntera la côte à Gignac, alors que la deuxième phase des travaux de la côte de Sillery obstruera l'accès à l'avenue Maguire. Selon le président de l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, Rémy Normand, il pourrait s'agir d'une façon d'atténuer l'impact du chantier.
Le projet né de la SDC Maguire a été réalisé en collaboration avec la Ville de Québec qui a investi 10 000 $, la Commission de la capitale nationale (6500 $) et le Réseau de transport de la Capitale.