«Une grande quantité» de GHB saisie à Lévis

Plus de 10 litres de liquide qui s’apparente à du GHB, cette «drogue du viol», ont été trouvés et saisis dans l’appartement d’un résident de Lévis, jeudi.

Les policiers ont fait la perquisition du liquide au domicile d'un homme âgé d’une quarantaine d’années, dans le secteur Desjardins.

«Son appartement était considéré comme un point de vente pour les consommateurs. C’est une quantité assez importante. Généralement, on trouve un ou deux litres», indique le porte-parole du Service de police de Lévis, Maxime Pelletier. 

Des analyses devront être réalisées afin de confirmer qu’il s’agit bien de GHB. Les agents ont aussi saisi 760 comprimés de ce qu’ils croient être des méthamphétamines.

Le suspect a été libéré sans condition. Lorsque l’enquête prouvera que le liquide saisi est du GHB, un mandat d’arrestation sera de nouveau déposé contre lui.

Pour l’instant, rien ne montre que cette drogue ait été distribuée dans les bars et soit à l’origine des nombreux cas d’intoxication rapportés au mois de décembre dans les bars de Lévis, précise Maxime Pelletier.

L’enquête ayant mené à cette perquisition est entamée depuis le début de 2020.

LIRE AUSSI : Vague d'intoxications au GHB dans les bars de Lévis