Jaskirat Singh Sidhu a plaidé coupable plus tôt ce mois-ci à 16 chefs d’accusation de conduite dangereuse ayant causé la mort.

Une étape difficile pour des familles de joueurs des Broncos

Les 48 premières heures qui ont suivi la mort de son fils dans l’accident de l’autocar des Broncos de Humboldt ont constitué l’épreuve la plus difficile dans la vie de Chris Joseph.

L’homme estime que la deuxième viendra cette semaine lorsque son épouse et lui assisteront à une audience de détermination de la peine du chauffeur de camion qui a causé l’accident en Saskatchewan l’année dernière ayant coûté la vie à 16 personnes dans l’autocar de l’équipe de hockey junior.

M. Joseph, un ancien joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) résidant à St. Albert, en Alberta, a dit croire que ce moment serait «plus difficile que les funérailles», et qu’il en serait de même pour d’autres familles endeuillées.

M. Joseph compte lire devant le tribunal sa déclaration de la victime, pleine de récits sur son fils Jaxon, qui était âgé de 20 ans. Il souhaite que le chauffeur du camion, Jaskirat Singh Sidhu, de Calgary, entende ce qu’il a volé au monde.

Il a fait valoir que son fils était «plus qu’un joueur de hockey à bord d’un autocar», mais également une personne avec «beaucoup d’amour pour sa famille et beaucoup de rêves et d’objectifs».

Sa famille présentera dans ces procédures une douzaine de déclarations. Quelques centaines de déclarations pourraient être soumises comme éléments de preuve au nom des 29 victimes. Une salle d’audience de fortune a été mise en place dans un centre d’événements communautaires à Melfort, en Saskatchewan, pour accueillir toutes les familles, les survivants et les médias.

Jaskirat Singh Sidhu a plaidé coupable plus tôt ce mois-ci à 16 chefs d’accusation de conduite dangereuse ayant causé la mort, passible d’une peine maximale de 14 ans, ainsi que de 13 chefs de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles, pouvant entraîner une peine maximale de 10 ans.

L’avocat Mark Brayford avait déclaré après le plaidoyer que Jaskirat Singh Sidhu, âgé de 30 ans, voulait assumer la responsabilité du drame afin d’éviter un procès et davantage de souffrances pour les familles.

M. Joseph a dit souhaiter que la Couronne demande la peine la plus sévère possible, bien qu’il est également d’avis que le camionneur n’est pas totalement à blâmer pour l’accident.

«Il pourrait aussi être en quelque sorte une victime dans toute cette affaire, car il n’aurait jamais dû être derrière le volant», a-t-il affirmé.

Ces éléments n’ont pas encore passé l’épreuve d’un tribunal, mais une action en justice intentée par la famille d’un autre joueur tué dans l’accident soutient que la formation du chauffeur était insuffisante.

Le propriétaire de l’entreprise de camionnage de Calgary qui a embauché Jaskirat Singh Sidhu fait également face à huit chefs d’accusation pour non-conformité aux réglementations de sécurité fédérales et provinciales au cours des mois ayant précédé l’accident.

Toby Boulet, de Lethbridge, en Alberta, posera les yeux sur Jaskirat Singh Sidhu pour la première fois depuis qu’il l’a vu lors de l’accident qui a tué Logan, son fils de 21 ans. M. Boulet se souvient que Jaskirat Singh Sidhu était agité et parlait à une personne en uniforme.

M. Boulet fera également une déclaration d’impact de la victime, mais il a affirmé que le plus important pour lui consistera à lever le voile sur les circonstances du drame.