Le maire Gilles Lehouillier a présenté le nouveau programme triennal d’immobilisations de Lévis lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal, lundi.

Une centrale de police à 54 M $ à Lévis

Après Québec, c’est à Lévis où la construction de la centrale de police est plus élevée que prévu. Il en coûtera 53 millions $ plutôt que les 20 à 25 millions $ évoqués en 2016.

L’érection de la centrale est considérée par le maire Gilles Lehouillier comme une «pièce maîtresse» du programme triennal d’immobilisations (PTI) présenté lundi lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal. Le nouveau quartier général abritera aussi la cour municipale et les services juridiques. Leur intégration au projet correspond à 7 millions $ des 53 millions $ nécessaires.

Malgré cette somme inscrite au PTI, M. Lehouillier refuse de parler d’une mauvaise évaluation des coûts. «On ne peut pas dire que notre budget a doublé. On n’avait aucune étude faite [en 2016], a-t-il justifié lors de la séance. À l’époque, on parlait de projets comparatifs qui se faisaient ailleurs. Mais ce n’était pas notre projet. C’est la première fois qu’on rend publics des chiffres», a-t-il insisté.

Il reste que c’est un investissement important pour lequel la Ville s’est longuement interrogée. «On s’est questionné sur notre capacité à l’intégrer dans le PTI, avoue le maire. Au final, le nouveau pacte fiscal avec le gouvernement du Québec nous a permis de le faire», ajoute-t-il. La centrale sera payée à même le retour de la TVQ de 1 % octroyé par Québec. L’ajout du projet n’aura donc aucun impact sur la fixation du prochain taux de taxation, promet M. Lehouillier.

Priorité aux infrastructures

Le PTI 2020-2022 de 401,2 millions $ octroie une part importante à la pérennité des infrastructures. La Ville prévoit injecter 164,7 millions $ dans la voirie, les parcs et espaces verts, l’aqueduc et les égouts, les bâtiments municipaux, les édifices culturels, patrimoniaux et communautaires.

Parmi les principaux projets, 71,3 millions $ sont dédiés aux travaux d’aqueduc et d’égouts et à la construction d’un nouveau site de traitement des eaux usées dans le secteur Saint-Romuald pour 4,9 millions $. À eux seuls, l’asphaltage et la réfection des rues, bordures et trottoirs accaparent 54 millions $ du budget triennal, une somme record.

Enfin, parmi les nombreux projets totalisant 43 millions $ pour «favoriser une meilleure qualité de vie», la Ville investira 11,2 millions $ pour l’agrandissement de l’aréna de Lévis, 8,8 millions $ pour la construction des locaux de musique et de danse au centre culturel et 8,4 millions $ pour l’aménagement du parc de l’Anse-Benson.