Une association prône la légalisation de toutes les drogues

Dans le cadre de la campagne internationale «Supportez, ne punissez pas», des personnes et organismes se réuniront lundi face au palais de justice de Montréal afin de demander aux Nations unies et aux différents gouvernements que cesse la guerre à la drogue.
Selon l'Association québécoise pour la promotion de la santé des personnes utilisatrices de drogues, les systèmes de régulation stigmatisent et marginalisent les consommateurs.
Pour l'organisme, il s'agit d'un déni des droits fondamentaux «des personnes qui n'ont pourtant pas commis d'autres crimes que de faire usage d'une substance».
L'Association estime que les efforts pour accroître le contrôle du marché mondial de la drogue sont un échec, et que malgré des investissements toujours plus importants, ils n'ont eu aucun impact ni sur le trafic, ni sur les prix. Par contre, selon elle, le cadre législatif actuel a des conséquences disproportionnées sur les personnes qui font usage de drogues.
Changement d'approche
L'Association exige que les politiques sur les drogues et le traitement des personnes qui les consomment soient fondamentalement revus. Elle demande à l'ensemble des paliers de gouvernement de changer leur approche vis-à-vis des usagers afin de respecter leurs droits fondamentaux.
Elle souligne que les gouvernements devraient concentrer leurs ressources sur les mesures de santé publique visant à soutenir les personnes, plutôt que d'investir dans les mesures répressives qui ont fait la preuve de leur échec.