Vue aérienne du village de Saint-Adrien-d'Irlande

Un village «sauvé» par le retour in extremis de l'ex-mairesse

Restée sans maire après un premier appel de candidatures, la municipalité de Saint-Adrien-d’Irlande, en Chaudière-Appalaches, n’avait toujours pas de candidat à la mairie jeudi, moins de 24 heures avant la fin du second appel de candidatures. C’est le retour in extremis de l’ex-mairesse Jessika Lacombe, qui avait pourtant démissionné au début du mois, qui est venu régler vendredi ce problème un peu embêtant pour l’administration municipale.

Mme Lacombe avait quitté son poste en raison d’un déménagement dans la municipalité voisine d’Irlande. «Je n’avais pas quitté de gaieté de cœur, j’adorais le travail de mairesse. Alors je suis allée chercher un avis juridique ce matin [vendredi] et j’ai le droit de poser ma candidature, car je n’avais pas encore déménagé en date du 1er septembre. C’est ça qui a sauvé les meubles », a expliqué Mme Lacombe au Soleil.

Habitant tout près de la frontière entre Irlande et Saint-Adrien-d’Irlande et possédant toujours un terrain à Saint-Adrien, elle a l’intention d’y bâtir un chalet l’été prochain pour y maintenir une résidence. « J’avais déjà ce projet, mais on va pousser plus vite là-dessus.»

Le retour de Mme Lacombe, appréciée de ses collègues, réjouit la directrice générale Ghislaine Leblanc et les six conseillers municipaux, qui avaient entrepris sans succès au cours des dernières semaines des démarches pour tenter de lui trouver un successeur.

Pas d’intérêt

La municipalité de Sainte-Félicité, dans le Bas-Saint-Laurent, n’a pas eu cette chance. Personne n’avait sollicité la mairie lors du deuxième appel de candidatures vendredi et les conseillers municipaux ne savaient toujours pas de quelle façon le poste serait comblé, soit par un retour temporaire de l’ancien maire ou par un troisième appel de candidatures.

La municipalité de Lingwick, en Estrie, a aussi réglé son problème de vacance à la mairie alors que l’ex-mairesse Céline Gagné a effectué un retour en politique municipale quatre ans après avoir quitté la mairie. Elle était la seule candidate en lice après le second appel de candidatures et a été déclarée élue sans opposition. Saint-Stanislas, en Mauricie, aura également un maire vendredi prochain puisque Sylvain Déry a déjà posé sa candidature à une semaine de la fin des mises en candidatures.

Saint-Damase-de-l’Islet, en Chaudière-Appalaches, devra attendre un peu plus longtemps cependant, puisque le prochain appel de candidatures ne sera lancé qu’après les élections du 5 novembre à trois postes de conseillers municipaux.