Le lien réservé aux cyclistes est délimité pour l'instant uniquement par un marquage au sol, ce qui permet aux automobilistes d'empiéter sur le «territoire» des vélos.

Un viaduc plus sécuritaire pour les cyclistes dans Limoilou

À défaut de régler le problème du viaduc de la Canardière dans Limoilou, considéré comme le plus dangereux pour les cyclistes à Québec, la Ville de Québec a amélioré celui situé au coin de la 26e Rue et de la 4e Avenue qui chevauche la voie ferrée.
La municipalité va également ajouter des bollards sur la piste cyclable de cette dernière artère. Le lien réservé aux cyclistes est délimité pour l'instant uniquement par un marquage au sol, ce qui permet aux automobilistes d'empiéter sur le «territoire» des vélos.
Pour mettre fin à cette pratique et à la demande du conseil de quartier de Lairet, la municipalité va ajouter le mois prochain 50 bollards entre la 24e et la 41e Rue.
Quant au viaduc, l'espace réservé aux cyclistes a été élargi pour leur permettre de contourner les obstacles. La conseillère municipale de Maizerets - Lairet, Geneviève Hamelin, explique que l'aménagement le permettait, contrairement au viaduc de la Canardière, qui est un problème beaucoup plus complexe. Celui-ci sera analysé à l'occasion de la révision du plan directeur du réseau cyclable, a-t-elle ajouté.