Les textos au volant peuvent causer des accidents parfois mortels.

Un tiers des automobilistes canadiens textent au feu rouge

Un tiers des automobilistes canadiens ont texté à un feu rouge au cours du dernier mois selon un sondage publié mercredi par l'Association canadienne des automobilistes (CAA).
L'organisme regroupant neuf clubs d'automobilistes signale qu'il a pourtant été démontré qu'une personne peut être déconcentrée de la conduite jusqu'à 27 secondes après avoir utilisé son cellulaire. Il s'agit d'un délai beaucoup plus long qu'il n'en prend pour traverser une intersection.
D'autre part, l'Association canadienne des automobilistes signale que même si près de 70 pour cent des Canadiens affirment qu'il est inacceptable d'utiliser un cellulaire à un feu rouge, bon nombre de personnes le font quand même.
Jeff Walker, vice-président aux affaires publiques de la CAA, soutient que s'il est socialement inacceptable de nos jours de conduire en état d'ébriété, les gens doivent en arriver au même jugement avec les messages textes.
Le sondage a été mené auprès de 2012 Canadiens; sa marge d'erreur est de plus ou moins 2,2 pour cent, 19 fois sur 20.