Le Rochester Institute of Technology a développé un siège de toilette capable de mesurer l’activité électrique et mécanique du coeur.

Un siège de toilette permettrait de détecter un problème cardiaque

MONTRÉAL - Un siège de toilette développé par des chercheurs américains permettrait de détecter l’insuffisance cardiaque congestive.

Le siège mis au point par le Rochester Institute of Technology serait acheté par les hôpitaux et prêté aux patients au moment de leur congé, dans le but de réduire les taux de réhospitalisation.

Le siège est capable de mesurer l’activité électrique et mécanique du coeur. Il est muni de capteurs qui mesurent le rythme cardiaque, la tension artérielle, le taux d’oxygénation du sang, le poids du patient et la quantité de sang qui est éjectée du coeur lors de chaque battement.

Ces données sont ensuite analysées par un algorithme qui préviendra le personnel soignant d’une éventuelle détérioration de l’état du patient, parfois même avant que le patient réalise que quelque chose cloche, selon les chercheurs. Un cardiologue décidera ensuite si une intervention est requise.

Environ le quart des patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive sont réhospitalisés dans les 30 jours qui suivent leur congé. Ce taux bondit à 45 pour cent dans les 90 jours.

Ce siège de toilette sophistiqué doit encore être approuvé par la puissante Food and Drug Administration des États-Unis.

L’insuffisance cardiaque est une maladie qui survient lorsque le coeur ne réussit pas à pomper le sang aussi efficacement qu’il le devrait, selon l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Environ un million de nouveaux cas d’insuffisance cardiaque congestive seraient diagnostiqués chaque année aux États-Unis.