Selon les résultats finaux rendus publics vendredi, la bloquiste Christiane Gagnon a perdu par 325 voix l’élection dans la circonscription de Québec, le 21 octobre dernier.

Un recomptage judiciaire dans la circonscription de Québec [VIDÉO]

La bloquiste Christiane Gagnon demande finalement un recomptage judiciaire dans la circonscription de Québec. Elle avait été battue par Jean-Yves Duclos le 21 octobre dernier.

L’équipe de Mme Gagnon avait jusqu’à aujourd'hui [mardi] pour prendre une décision. Au lendemain des élections, elle indiquait déjà des «irrégularités» dans le vote.

Les résultats finaux rendus publics vendredi dernier accordent une avance de 325 voix à M. Duclos, le candidat libéral sortant. Le soir des élections, on affichait plutôt 215 voix d’avance. 

Le recomptage permettra d’aller «au fond de l’histoire». Mme Gagnon n’accordera pas d’entrevues avant le recomptage. «On a confiance dans le système», a précisé son équipe.

M. Duclos n’accordera pas non plus d’entrevues avant la fin du processus judiciaire. «Notre démocratie permet cette démarche et le Bloc a tout à fait le droit de s’en prévaloir», a-t-il précisé par courriel. 

Hochelaga

Le Bloc québécois demande aussi un dépouillement judiciaire dans la circonscription de Hochelaga, où la candidate libérale avait gagné de peu.

Soraya Martinez Ferrada avait été élue dans la circonscription montréalaise, avec un peu plus de 300 voix d’avance sur le candidat bloquiste Simon Marchand.

Le Bloc a déposé une requête à la Cour supérieure pour demander un nouveau dépouillement.

Une source au sein du parti allègue qu’il n’y a «pas de concordance» entre le résultat final et le nombre de votes dans les boîtes. Elle suggère qu’un dépouillement judiciaire permettra d’aller «au fin fond de l’histoire» et d’en avoir le cœur net.  Avec La Presse canadienne